Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Ce forum traite du matériel, des compétitions de vitesse nationales comme la Coupe de France des Marathons Roller, des championnats de France, des courses internationales comme la World Inline Cup...

Modérateurs : DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor, BOBOR, cofi

Avatar de l’utilisateur
Pushte
Messages : 621
Inscription : 22 juin 2015 22:18

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Pushte » 04 juin 2019 23:35

Antonius a écrit : Sous la pluie, personne ne serait passé
Euh... Si, faut pas non plus raconter n'importe quoi.

Alors peut être que personne équipé en roller de course jouant la gagne même avec un niveau très en dessous des meilleurs ne serai passé mais un paquet de gens savent anticiper et ne pas attendre d'être en situation d'échec...

Je ne nie pas ton niveau, loin de là, et je te rejoins sur le fait que les ambulances à contre sens, si c'était inévitable, auraient dû être le déclencheur de la paralysie de la course mais des gens qui gèrent en descente sous des trombes d'eau, il y en a.

Je reste mitigé, en effet cette course était dangereuse, en effet, l'organisation était aux fraises, mais je ne peux pas accepter qu'on dise que le patineur n'est pas seul responsable de sa maîtrise et de sa vitesse.
Patineur asymétrique touche à tout :
Pied gauche : Seba SX 10th anniversary
Pied droit : Seba SX 2014

Avatar de l’utilisateur
macyan69
Messages : 85
Inscription : 18 juin 2012 10:06
Localisation : Festigny

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par macyan69 » 06 juin 2019 22:14

Faire la course c’est par définition prendre des risques, sinon, c’est quoi faire la course ? Y’a qu’à voir comment ça chutait au semi sur l’ancien parcours avec les gamins qui veulent s’insérer coûte que coûte, au risque de chuter. Le risque est partie intégrante de la compétition de roller (c’est une discipline où on se retrouve par terre avant même de savoir pourquoi).
La course de roller est dangereuse par définition, car c’est du roller, car c’est la course. Quand le parcours est le facteur principal de danger, ça devient mauvais.
Temporiser, anticiper, c’est plus en accord avec la rando. Le mix ne marche pas.
Sur le semi de Rennes, avec la pluie, un groupe de vingt, à l’avant, termine à deux, les chutes ayant étrillées le groupe.
Je ne prends pas le départ d’une course avec la garantie de finir à l’hôpital.
C’est pour cela qu’il n’y a pas de course sur piste sous la pluie.
A Dijon, j’ai vu aller au tapis des gars qui sont forts, expérimentés et qui sont des personnes prudentes et raisonnables. Je défie les parleurs d’aller leur dire en face que cette chute est de leur responsabilité principale.
Je vois trop d’accidents, avec une certaine gravité pour cause de parcours à risque : Paris, Dijon... Je pense entre autre a celui qui a tapé 6 semaines de plâtre à cause d’un rétrécissement soudain avec des cônes de travaux public, à Paris.
Icon 2017 Powerslide / EO Skates M2 & 3.8/ Ceratech / Red Magic Firm 110 / X'Dual light 110 & One20Five F0

Avatar de l’utilisateur
Chris9481
Messages : 502
Inscription : 07 août 2018 7:53
Localisation : 77 Seine et Marne

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Chris9481 » 07 juin 2019 17:57

Quand le parcours est le facteur principal de danger, ça devient mauvais.
Pour le saut à ski, les pistes de bobsleigh, les pistes noires au ski, la plongée sous-marine, ... Pour toutes ces activités, le parcours est déjà un danger. Ça fait partie de ces sport.
Je défie les parleurs d’aller leur dire en face que cette chute est de leur responsabilité principale.
Avec tous le respect que j'ai pour l'ensemble des patineurs, oui, la principale responsabilité appartient à chacun de nous individuellement. On peut toujours trouver des tords partagés. C'est aussi généralement le cas. Mais à la base, comme l'écrit Pushte "une chute, c'est le patineur qui la provoque (à moins d'une chute collective) par excès de confiance, par défaillance, par inattention...". Ce n'est pas du tout un jugement de valeur de dire çà, c'est juste un fait.
Pour donner un exemple, mercredi soir dans le gymnase du club, j'ai foiré un freinage d'urgence et je me suis mangé assez franchement la porte de l'issue de secours. Pas de bobo pour moi, mais le casque a bien prit, je dois le changer par sécurité (il est enfoncé au niveau de la tempe). Puisque le cours était encadré par notre moniteur, que devrais-je dire (surtout si j'avais été blessé) ? C'est de la responsabilité de mon prof de m'avoir laissé aller à l'accident ? Pour mieux situer, je pouvais éviter la porte, mais je devais faire un demi tour sec et c'était prendre le risque de faucher les autres patineurs qui étaient à moins de 2 m de moi, donc j'ai choisi la porte peu importe les conséquences pour moi. Ca, c'est ma responsabilité, pas celle de mon prof. Pour Dijon, c'est pareil, repérée ou pas, tout le monde pouvait savoir qu'il y avait une descente donc un potentiel danger. A chacun de faire avec ou de ne pas faire la course.

Avatar de l’utilisateur
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4416
Inscription : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par gui_gui » 07 juin 2019 19:44

Aïe la porte :mrgreen: Une fois au détour d'un pont j'ai dû choisir entre les enfants de 3-4 ans et la tallus (en fait je ne me souviens pas avoir réfléchi. Instinct ? Le tallus, et hop roulé boulé)
Une autre fois j'ai dû choisir entre un clebs et le côté obscur de l'asphalte. Là je me demande si j'ai pas un peu réfléchi un quart de seconde ou moins même. Mais c'est le chien qui a pris. :oops:

Avatar de l’utilisateur
Chris9481
Messages : 502
Inscription : 07 août 2018 7:53
Localisation : 77 Seine et Marne

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Chris9481 » 07 juin 2019 20:23

pauvre chien :mrgreen: :wink: en même temps le risque c'était après d'avoir fauché le chien d'aller dire bonjour au côté obscur de l'asphalte. Tu aurai eu les 2 pour le prix d'un :lol:

Rexton
Messages : 1
Inscription : 08 juin 2019 20:09

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Rexton » 08 juin 2019 20:44

Bonjour,

J étais au départ du semi, donc en bas de la descente.
Je n ai jamais vu autant de gamelles et je n ai pas voulu en voir davantage. Au bout de la 5 ème ou 6ème, j ai quitté ma place pour ne plus voir la boucherie.

En discutant plus tard avec de chanceux marathoniens qui ont reussi le virage, j ai compris que ceux-ci n avaient pas su ce qui il s était passé.

Peut-être que les differences de point de vue dans ce post, viennent aussi d une relle différence de point de vue ( au sens propre) sur ce virage.Ainsi :
Du bas de la descente, au milieu des girophares, il est possible de se dire que la situation n est pas normale.
De la ligne d arrivée, pour ceux qui n ont pas entendu le bruit de la peau qui rape sur le bitume, il est possible de se dire qu il n y a pas de problème .
Parmi les points de vue exprimés sur le forum, je suis curieux de savoir qui a constaté les chutes et qui en a seulement entendu parler. Mais peut être que je me trompe dans mon raisonnement. Dans ce cas, je présente d ores et déjà mes excuses.

Il est certain qu il fallait une dose d agilité ( mais aussi de chance) pour passer ce virage et ne pas planter dans la plaque d égout (ou regard) qu il y avait quelques mètres avant le virage. Le premier patineur que j ai vu tomber à planté le patin sur cette plaque et a glissé sur le ventre sur plusieurs mètres. ...pourtant, il était dans le groupe des élites il me semble.

Concernant le semi, c'est un très joli parcours , au milieu des villages et des vignes. C est autre chose que de tourner entre 2 ronds-points, il faut l avouer
L arrivée dans Dijon est moins glamour et manque d ambiance.

Avatar de l’utilisateur
Chris9481
Messages : 502
Inscription : 07 août 2018 7:53
Localisation : 77 Seine et Marne

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Chris9481 » 08 juin 2019 21:11

Rexton, ton approche est assez intéressante. Sans doute que ceux du semi qui voyaient le balai des chutes et ambulances voient le côté dramatique de la scène, ceux qui n'ont vu qu'une chute en passant nettement moins. Si je prend ton exemple du gars qui a roulé sur la plaque d'égout, on est bien sur une erreur individuelle car on sait qu'il faut les éviter à tout prix, surtout en descente. Enfin, j'espère sincèrement que ce marathon restera dans les souvenirs pour la belle course qu'il était et pas uniquement pour cette descente qui fait débat.

Avatar de l’utilisateur
Antonius
Membre bienfaiteur
Messages : 422
Inscription : 10 mai 2014 17:14

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Antonius » 14 juin 2019 20:46

Rexton a écrit :Bonjour,



Peut-être que les differences de point de vue dans ce post, viennent aussi d une relle différence de point de vue ( au sens propre) sur ce virage.
Et comme juger sans avoir vu est un sport sans risques, on peut y aller a fond sans problèmes... :twisted:
"Quo nemo sequi potest"

Avatar de l’utilisateur
Alf 15
Messages : 599
Inscription : 11 juin 2008 22:52
Localisation : Jurassic park

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Alf 15 » 14 nov. 2019 12:35

On aura encore droit à ce meme virage en 2020 ?
Fila M100 V1 / Icon 3x110 1x100 - Seba marathon/ Icon 4x110

Avatar de l’utilisateur
Chris9481
Messages : 502
Inscription : 07 août 2018 7:53
Localisation : 77 Seine et Marne

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par Chris9481 » 14 nov. 2019 18:40

Maintenant on le connait le virage si c'est le cas. Pour les nouveaux sur le marathon espéront que le road book sera plus précis pour répertorier ce qui sera une difficulté pour certain(e)s

Avatar de l’utilisateur
JM ROLL
Messages : 24
Inscription : 25 avr. 2018 21:40

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Message par JM ROLL » 09 déc. 2019 20:26

Le roadbook fait 37 pages, il y a 9 virages très serrés signalés : je défie quiconque de mémoriser les informations indispensables et d'être capable de les utiliser pour assurer sa sécurité durant sa course. Ce qui signifie que l'utilité de ce roadbook se limite à protéger la responsabilité de l'organisateur, et pas à protéger les participants.
Lors de la 1ere edition, les signaleurs n'étaient pas placés au bon endroit, et ne délivraient pas les bonnes informations aux concurrents. Du moins quand je suis passé, et sans doute pas seulement quand moi je suis passé, compte tenu du nombre inhabituel de chutes, dont une proportion inhabituelle de chutes graves. avant pendant et après mon passage. Cela explique en partie pourquoi tout le monde n'est pas tombé à cet endroit, et que certains qui sont passés dans des conditions limites prennent ceux qui sont tombés pour des imprudents ou des incapables.
La signalisation n'était pas non plus adaptée à la dangerosité du passage.
L'organisateur n'a pas changé son roadbook. C'est affligeant.
J'espère qu'il changera la signalisation et que les signaleurs pourront assurer leur rôle.
C'est tout a fait faisable avec très peu de moyens supplémentaires ; il suffit de se référer à ce qui est fait sur le Rollathlon par exemple.
C'est dommage de se dire que pour participer à une course avec un parcours nouveau, il faut faire la 1ère édition en mode rando, et dissuader ses camarades de s'inscrire à la 1ère édition, pour essuyer les plâtres et les motiver pour les années suivantes.
Il y a peu d'événements roller populaires, le modeste nombre de participants peut conduire à les faire disparaître, et ce genre d'erreur ne fait pas avancer notre sport.

Répondre