Marathon des Grands Crus Dijon 2019

Ce forum traite du matériel, des compétitions de vitesse nationales comme la Coupe de France des Marathons Roller, des championnats de France, des courses internationales comme la World Inline Cup...

Modérateurs: DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor, BOBOR, cofi

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par Chris9481 » 17 Mai 2019 12:04

Les signaleurs qu'on a eu dans la descente, ça faisait un peu a double tranchant : ok ils prevenaient de ralentir, mais ils avaient aussi tendance à affoler les patineurs.
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 442
Inscription: 07 Aoû 2018 7:53
Localisation: 77 Seine et Marne

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par Antonius » 17 Mai 2019 18:43

Comparer la descente du Dunlop et celle-ci, on croit rêver... :roll:

Qui a roulé sur les deux ?

- se plaindre de la technicité d'un parcours, c'est un peu se défausser de ses propres lacunes et c'est facile. D'un autre côté, faire la promotion du parcours auprès du plus grand nombre sans prendre réellement en compte ce fameux "plus grand nombre", c'est une faute !

- se plaindre du matériel qui s’abîme est facile aussi, il faut rester en indoor ou sur vesmaco à ce compte là. On peut pas avoir une course sur route sans usure, grattons, etc... C'est la ROUTE, pas un circuit.

- assumer les risques inhérents à une course ne doit jamais signifier accepter tout et n'importe quoi ; ce virage, c'était n'importe quoi. J'ai vu quelqu'un perdre instantanément connaissance tellement ça a frappé fort, on parle pas de dermabrasions à la con là...

- Le Mans avec une piste large, une visibilité hors norme et un virage avec un rayon tellement grand qu'il peut se prendre a fond en roues sèche sur route inondée est clairement INCOMPARABLE à un virage à 90° en ville (donc aucune vue sur la sortie, qui se rétrécit et dans laquelle l'orga a eue l'idée de poser des plots et autres joyeusetés à éviter) sans échappatoire autre qu'un mur, du mobilier urbain de type trottoir, poteaux, jardinières en pierres,... Et il faut y rajouter les ambulances sur la chaussée en zone aveugle du virage, des signaleurs qui n'en sont pas puisque rien de tout cela n'avait été anticipé.
Il y a eu plus de casse en un passage (sans chute collective) ici, qu'en plusieurs centaines au Mans où le public y est encore moins préparé !
Faut enlever les œillères... :shock:

Tout n'est pas à jeter sur cette course, bien au contraire, elle est fantastique !
Mais nier la trop grosse dangerosité de ce virage relève de la folie douce, rien de moins.


PS : il y a deux ambulances à qui j'ai dû moi-même dire de se pousser car elle s'étaient mises pile à l'endroit ou les gens "glissaient" à terre après leur chute. Et quand tu vois l'arrière d'un véhicule comme celui-ci, j'ose à peine imaginer ce qu'il serait advenu de quelqu'un qui passerait dessous...
"Quo nemo sequi potest"
Avatar de l’utilisateur
Membre bienfaiteur
 
Messages: 419
Inscription: 10 Mai 2014 17:14

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par Pushte » 17 Mai 2019 22:41

Je ne niais pas la difficulté, je trouvais un peu facile de dire que l'organisation aurait dû mieux protéger et que leur faute est de ne pas avoir signalé.

La descente était dure, c'est un fait, ça se voit, elle était infiniment plus compliquée qu'au Mans, ce que je voulais dire avec ce parallèle, c'est qu'une chute, c'est le patineur qui la provoque (à moins d'une chute collective) par excès de confiance, par défaillance, par inattention... C'est pas l'organisation qui a dit de venir sans avoir reconnu le parcours, c'est pas l'organisation qui a dit de se jeter dedans sans savoir ce qui arrivait.

Ils auraient pu faire quoi de plus ? La proteger avec des bottes de paille en chicane comme en downhill SX ?

Je me pose une autre question, en freestyle (freeride plutôt) c'est le juge arbitre qui est responsable de la dangerosité du parcours et de sa mise en sécurité, qu'en est-il en course ? (Je me demande réellement, c'est pas ironique)

Le problème de l'organisation c'est le même qu'à Paris ou au Mans, plus il y a de patineurs et plus ça fait de pognon, donc on ratisse large, au détriment de la sécurité et du plaisir des gens légitimes sur le tracé.
Patineur asymétrique touche à tout :
Pied gauche : Seba SX 10th anniversary
Pied droit : Seba SX 2014
VTT Nakamura summit 730 LTD
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Juin 2015 22:18

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par FGO » 20 Mai 2019 10:26

Pushte faut pas pousser car demander aux patineurs qui viennent de partout en france et même d'Europe de faire une reconnaissance d'un parcours en ligne c'est grotesque car impossible.
En plus nous avons eu un facteur aggravent avec la météo car le vent nous a amené a plus de 50 KMH sur cette descente
Malgré ma reconnaissance en voiture je me serais fait piéger car je ne pensais pas du tout arriver si vite sur ce secteur.

Donc oui cette descente est dangereuse mais l'orga a eu raison de tout tenter pour nous faire ralentir le pb n'est pas que technique ou systématiquement de la faute des patineurs.
Après les signalements étaient trop véhéments et trop tardif le mieux (facile à dire) eu été de prévenir avant le départ et de nous faire ralentir plusieurs centaines de mètres avant le virage de la descente, histoire d'arriver sans trop de vitesse dans cette difficulté.

Je rejoins Anotonius cette descente n'a rien avoir du tout avec le Dunlop qui passe tout seul.
Idem sur le parcours il est fabuleux faut juste résoudre ce point noir car en plus impraticable sous la pluie (comme les deux 90 droite de Morey) et ce sera parfait et il est trop bien ce Marathon pour le reste 8)
FGO
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 196
Inscription: 19 Mar 2011 10:44

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par gui_gui » 20 Mai 2019 10:50

Tiens pour ceux qui auront le courage de lire tout ça :

http://www.rollerenligne.com/articles-590-one-eleven-2005-111-km-au-coeur-de-la-course-de-roller-la-plus-longue-d-europe.html

Un bel article REL sur la One Eleven 2005 sous la pluie et sans roues pluie ! Avec beaucoup de chutes…

En fait je cherchais un article où il était question de tapis de ralentissement posés aux endroits stratégiques (pas trouvé mais je sais que ça s'est fait)
Avatar de l’utilisateur
Equipe ReL
Equipe ReL
 
Messages: 4276
Inscription: 28 Nov 2004 13:48
Localisation: METZ (Extrême Orient)

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par gui_gui » 20 Mai 2019 11:17

Tien ben ya l'article de REL maintenant :

http://www.rollerenligne.com/articles-4501-le-marathon-roller-des-grands-crus-2019-sacre-deux-patineurs-francais.html

Timothy Loubineaud, vainqueur du marathon des Grands Crus 2019 le dit lui-même, sur cette vidéo, à 4:18

je cite :

(…) des virages en descente qui étaient un peu difficiles à négocier, je pense que ça aurait été humide, ça aurait été compliqué de pas finir dans une barrière ou contre un mur (…)


https://www.youtube.com/watch?time_continue=277&v=3lUxnKEGBbs

Voilà, c'est juste l'avis du champion vainqueur hein :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Equipe ReL
Equipe ReL
 
Messages: 4276
Inscription: 28 Nov 2004 13:48
Localisation: METZ (Extrême Orient)

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par Alf 15 » 20 Mai 2019 12:13

gui_gui a écrit:
je cite :

(…) des virages en descente qui étaient un peu difficiles à négocier, je pense que ça aurait été humide, ça aurait été compliqué de pas finir dans une barrière ou contre un mur (…)


Voilà, c'est juste l'avis du champion vainqueur hein

Pas sûr que cela soit suffisant pour en convaincre certains
Suffit de lire les commentaires sur la video posté "Virage de vougeot" pour se rendre compte de la mentalité Tellement différentes de certains patineurs d'autre discipline.
Des mondes différents...
Fila M100 V1 / Icon 3x110 1x100 - Seba marathon/ Icon 4x110
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 593
Inscription: 11 Juin 2008 22:52
Localisation: Jurassic park

Re: Marathon des Grands Crus Dijon 2019

par Chris9481 » 20 Mai 2019 17:55

Timothy Loubineaud a aussi déclaré avoir adoré le parcours parce qu'il était hyper complet. Perso, c'est aussi ce que j'en retient. On pourra toujours trouver des tords à chacun, organisation ou patineur, et si "tords" il y a ils sont sans doute partagés. Bref....
Il n'en reste pas moins qu'avant de se lancer dans une course roller, chacun doit connaitre son niveau. Et une fois en course, s'efforcer de contrôler sa trajectoire et sa vitesse pour sa sécurité comme pour celle des autres. Oui en haut de la descente, en se laissant porter par les pelotons et le vent de dos, beaucoup sont arrivés faciles entre 40 et 50 km/h (moi y compris). En étant attentif, on voyait quand même le virage arriver et la descente derrière (et je suis loin d'être un expert de ces vitesses). Les accidents ça existe, on ne peut pas tout éviter. Mais j'ai aussi vu avant d'être sur la descente (je dis bien avant quand rien ne les empêchaient de ralentir) des patineurs qui ne maitrisaient clairement pas de rouler à plus de 40 km/h. Rien ne les obligeait, avant la descente, de rouler à une telle vitesse. Pareil pour ceux qui n'avaient même pas de protège-poignets. A moins d'être un patineur expert, ca me semble un minimum.
Si on parle purement du parcours, je l'ai trouvé génial et je le referai volontiers tel quel.
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 442
Inscription: 07 Aoû 2018 7:53
Localisation: 77 Seine et Marne

Précédente

Qui est en ligne
Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités
cron