Durée de vie d'une piste cyclable

Ce forum est le vôtre, soyez les bienvenus. Discutons des sujets généraux qui sont communs à toutes les pratiques, dans la joie et la bonne humeur. Merci d'éviter le style S.M.S. et de mettre un thème à vos posts. Ex : [Matos], [Presse]...

Modérateurs : BOBOR, DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor

Répondre
Avatar de l’utilisateur
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4620
Inscription : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Durée de vie d'une piste cyclable

Message par gui_gui » 24 sept. 2020 14:05

Bonjour,
Chers utilisateurs de pistes cyclables !
Non loin de chez moi (à 7 km environ) le long de la D52, entre Vigy et Antilly, une nouvelle piste cyclable vient d'être réalisée (environ 2,5 km de long). La piste date d'il y a 1 an et est déjà complètement fissurée. De larges crevasses se sont formées cet été à la suite de la sécheresse , le sol argileux, alors gorgé d'eau durant les travaux, s'est fortement rétracté, provoquant ces fissures.

Était-ce imprévisible, alors que chaque année on a des sécheresses ? De l'argent a été gaspillé là-dedans… Mais bon pour l'inauguration, lors de la photo avec le maire, la piste était encore jeune.
Je ne comprends pas trop le but du jeu. Pourquoi, connaissant les contraintes physiques qui prévalent dans ce sol argileux, pourquoi nier ces contraintes, et construire des châteaux de sable ? ça me dépasse !

Image

Heureusement que pour les routes et les bâtiments ils ne font pas comme ça…

Avatar de l’utilisateur
Hub
Administrateur
Messages : 1740
Inscription : 05 juil. 2005 9:54

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par Hub » 24 sept. 2020 17:12

Hélas...

Pareil pour les problèmes de racines qui soulèvent un fragile ruban d'enrobé versé à même le sol ou presque, sans réel travail de soubassement.
Ca met 2 ou 3 ans max (suivant la nature du sol, les arbres environants, la qualité du travail). Et ensuite ça devient impraticable en roller puis finalement inconfortable voire dangereux même en vélo de promenade.

Et en général, il n'est absolument pas prévu, dans ces grands projets de prestige, de budget récurrent pour l'entretien. Ca, ce sera le problème du Maire ou Président de Région suivant...
Sexa pathétique à roulettes (purée, j'ai commencé ces signatures à "quadra"...)

Avatar de l’utilisateur
JM ROLL
Messages : 51
Inscription : 25 avr. 2018 21:40
Localisation : Chambéry

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par JM ROLL » 26 sept. 2020 16:41

Evidement, ce n'est pas l'idéal !
Toutefois, on peut se dire que c'est un début. Le maire d'après se sentira peut être obligé de faire une réfection, et il déclenchera peut être des travaux sérieux. Le maire d'à coté voudra peut être faire mieux...et ainsi de suite.
Le réseau de pistes cyclables grandit peu à peu en France, et c'est tant mieux. Profitons en, c'est aussi les usagers qui font la demande pour que l'offre croisse.
De mon coté, en Savoie, on attend toujours le pont au dessus du Rhône qui relie notre département avec le voisin, sur la via-rhona, promis depuis Mathusalem, et qui a connu un ultime rebondissement ce printemps pour sa construction (défauts sur les pièces de métal). On y croit ! Cela permettra aux rollers et cyclistes de disposer de près de 70 km continus de bon goudron en piste sécurisée. De bons entrainement et de bonnes rando en perspectives dans un cadre magnifique.
PS Cworld4, Icon 3x110+1X100, MI3 F0 / PS Icon, EOS 12.6 125, Hydrogen pro XXF

Avatar de l’utilisateur
Hub
Administrateur
Messages : 1740
Inscription : 05 juil. 2005 9:54

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par Hub » 27 sept. 2020 7:03

Si tu fais allusion à la Passerelle de Virignin, les travaux ont repris, ils ont posé les pylônes ces dernières semaines. Fin des travaux maintenant prévue pour novembre 2020, et ça commence à devenir crédible...
Sexa pathétique à roulettes (purée, j'ai commencé ces signatures à "quadra"...)

Gonfu
Messages : 128
Inscription : 24 oct. 2011 21:14

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par Gonfu » 30 sept. 2020 8:57

La durée de vie de la piste cyclable dépendra de nombreux facteur allant de la qualité des travaux et de leur suivi (a bin mince, 50% de l'épaisseur de GNT a "oublié" d'être posée... mais personne n'a contrôlé...), à l'entretien de la végétation environnante ou encore à son usage réel (véhicules de services, scooters, servitudes pour réseaux enterrés, etc.). Lors de la réalisation il n'y a pas de réel engagement comme dans les garanties décennales dans le bâtiment ou quinquennales/centennales en ouvrage d'art. Même si en général on parle d'une durée de vie avoisinant les 20ans pour le tapis de roulement.
Je ne comprends pas trop le but du jeu. Pourquoi, connaissant les contraintes physiques qui prévalent dans ce sol argileux, pourquoi nier ces contraintes, et construire des châteaux de sable ? ça me dépasse !
Une piste en terrain argileux nécessite d'importants volumes de purges et donc plus de matériaux de substitution. C'est cher alors que quelques fissures ne gênent pas les cyclistes... Et le problème est là. Il est trop souvent oublié que les pistes cyclables servent à d'autres moyens de déplacement doux. Les matériaux utilisés pour le tapis de roulement sont trop rarement adapté aux rollers : les enrobés sont fait avec des granulats de trop grande granulométrie, souvent grenaillés et je ne parle pas des revêtements en asphalte qui cloquent à la première chaleur et sont de vrais pièges en roller !

Mais quel est le poids du roller dans une analyse technico/économique ?
Seba FR2 - Flying Eagle Supersonic 3x110 - Matter Image
LD carbone - Powerslide Vi alu 4*110 - Matter Image
Powerslide R6 Trinity - Powerslide Elite MG 3x125 - Matter Image

Avatar de l’utilisateur
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4620
Inscription : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par gui_gui » 02 oct. 2020 4:30

Le terrain argileux de mon coin de Moselle a obligé, lors de la construction d'une lourde usine d'agro-méthane (je n'aime pas dire bio-méthane pour des déchets agricoles qui sont tout sauf bio), a nécessité donc, l'excavation de (à vue de nez) 100 m de large par 200 m de long par, tenez vous bien : 15 mètres de profondeur ! Les tractopelles ont entassé l'argile en une montagne à côté, puis ils ont fait venir de la pierre calcaire et ont empierré le trou sur une bonne épaisseur. Ensuite du sable, puis la chape en béton, et enfin la structure de l'usine.
Les routes aussi souffrent de la sécheresse, mais moins vite que les pistes cyclables. Ce ne sont pas les mêmes usages (poids lourds, machines agricoles roulant avec 2 roues à cheval sur la bordure du bas-côté, le plus fragile...)
Il faudra que je prenne en photo les fissures dont je parle plus haut. Même à vélo c'est casse-gueule, à moins d'y aller en VTT.
Côté entretien de la végétation, même si on rouspète souvent je dois dire que c'est bien fait et les services sont assez réactifs dès lors qu'on leur signale un problème.

À la grande époque de l'industrie du fer, en Lorraine, de grandes quantités de laitiers étaient produites (les déchets des hauts-fourneaux), et cette matière, dont les propriétés mécaniques sont idéales, a été largement utilisée en remblai de routes et ballast de voies ferrées, mais aussi en granulat pour le béton. C'est pourquoi certaines vieilles routes ont très bien supporté le temps.
Le laitier est censé contenir nombre de métaux lourds, des sulfures et autres joyeusetés, mais à juger par la faune de lézards (pourtant insectivores, les insectes étant une population fragile), de mousses, de lichens et toutes sortes de vies naturelles qui prospèrent sur les voies de chemin de fer abandonnées, je suppose que ces toxiques ont tendance à rester fixés dans le laitier et ne se laissent pas lessiver aussi facilement.

Les contraintes physiques pour la construction d'une route ou d'une piste sont parfaitement connues depuis des lustres. Les ignorer relève pratiquement de la fraude, à mon avis...

Avatar de l’utilisateur
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4620
Inscription : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par gui_gui » 03 oct. 2020 20:45

Voici quelques photos de la nouvelle piste cyclable qui va d'Antilly à Vigy (en fait à peu près 4 km) le long de la D52. Le terrain s'élève en pente douce vers Vigy. En aval, la piste est lisse et ne présente aucun défaut. Mais plus on s'élève et plus elle se fissure, ce que j'explique par un ruissellement d'eau sous-terrain qui va d'abord assécher en amont.

Image

Image Image

Image

L'usine de méthane agricole sur la D71 entre Vry et Hayes.


Image

Avatar de l’utilisateur
flc69lvs
Messages : 27
Inscription : 19 janv. 2020 18:06

Re: Durée de vie d'une piste cyclable

Message par flc69lvs » 21 oct. 2020 22:05

Quel gaspillage d'argent publique. J'ai l'exemple près de chez moi (Sommières à côté de Nîmes) d'une piste de 20 km qui s'est fissurée un peu partout sur toute la longueur du tracé. Les fissures sont rebouchées avec un bitume qui reste mou. Résultat les roues sont brutalement ralenties à chaque passage sur une fissure. Tout bonnement devenu impraticable.
De toute façon je ne suis plus un adepte des pistes cyclables depuis longtemps: des barrières à franchir sans arrêts aux croisements donc des ralentissements permanents. Je pratique le patinage de vitesse, le ski-roues skating et le ski-roues classique sur route au milieu de la circulation. Bon c'est vrai que dans le sud de l'Ardèche, la circulation n'est pas trop intense hors saison. Le plus facile reste la poussée simultanée en ski classique car je ne tiens pas plus de place qu'un vélo.
:D
Breton né au Québec et vivant en Ardèche!
Marwe 610 A
Idt RM2 classic
Rollerblade racemachine 4x110
Cannondale caad8
Lapierre pro race

Répondre