Retour d'expérience FILA nine 100

Toutes les informations sur les randonnées roller dans les villes, les balades sur roulettes (avec un seul "L") mais aussi les raids et la pratique du roller sur longue distance...

Modérateurs : DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor, BOBOR

Répondre
#Appa#
Messages : 29
Inscription : 21 juil. 2016 16:11

Retour d'expérience FILA nine 100

Message par #Appa# » 22 juil. 2016 15:17

Salut,

Un peu de lecture, mon retour sur les FILA nine 100.
320€TTC : prix catalogue
209€TTC : prix d’achat

À ce jour j’ai réalisé 740 km sur des surfaces diverses :
*béton (piste des forts à Strasbourg),
*enrobé à graviers fins
*enrobé à gros graviers (gratton).

Les distances parcourus lors de mes sorties sont généralement comprise en 20 et 40 km.


L’esthétique et finition :
Les couleurs sont jolis, un fond noir avec des couleurs argent/vert. Ça fait tout de même roller publicitaire, il y a écrit Fila partout… Sur la finition, il y a des choses à redire. Des « traces » de résine entre la coque carbone et les éléments en tissus/plastique collés dessus. Ces derniers éléments présentent des coupures irrégulières (bof). Une finition perfectible mais correct pour le prix d'achat.

Le confort :
Le patin est équipé d’un chausson amovible et lavable en machine. C’est plutôt bien. Le lavage du chausson permet à la mousse de se « décompacté ». J’ai fait un lavage au bout d’environ 500km et j’ai clairement senti une différence au niveau de confort.
Le chausson est confortable sauf sur deux points. Le 1er, la semelle de propreté a une texture granuleuse. Lors de mes premières sorties, j’avais la sensation d’avoir les pieds posés sur une rappe. Hop ! Poubelle ! J’ai mis de vielles semelles d’une paire de tennis.

Le 2ème point qui est le gros point noir de ces rollers :evil: , la languette du chausson à sa base (à la base de la cheville donc) est étroite et faiblement matelassée. C’est à ce niveau que passe la boucle de serrage du coup de pied (bête lanière en plastique). La conséquence est qu’avec le tassement de la mousse et la vibration d’un méchant gratton sur 4km, les lanières m’ont blessé les coups de pied (chaussettes en sang). Les deux pieds étant impactés, cela implique pour moi une grosse erreur de conception. Le phénomène a perdurer par après même sur surface lisse. J’ai remédié à ce point en mettant sur les lanières des morceaux de tuyaux en silicone sur la longueur de la lanière maintenus par du tape (scotch utilité pour mettre sur les palettes de hockey). Après cette customisation, plus de problème.
Concernant le chausson extérieur, il est équipé d’un lacet de serrage et deux boucles de serrage. Une pour le coup de pied dont je viens de parler et la seconde au niveau du tibia au-dessus de la cheville. Pour la seconde, rien à signaler, elle fait son office.
En revanche, pour le lacet, autre point de déception, il passe dans des œillets uniquement pour les premiers trous. Après il passe dans des petites boucles en tissus. Malheureusement (je vais dire ça comme ça), sur le pied droit deux des boucles ont cassé. La 1ère a lâché était la 2ème en partant du haut, à gauche. La seconde était sur la même rangé, la 1ère en partant du haut. Du coup, j’utilise un lacet plus grand qui passe entre le chausson et la platine pour faire le serrage.
Est ce que c'est moi qui est serré trop fort? Possible... Sur mes patins de roller hockey, je serre tellement que souvent j'ai la circulation du sang qui ce retrouve bloquée. Mais bon pas terrible :?

Les platines :
Rien à dire, elles font le job.

Les roues d’origines :
Pour faire vite, j’ai l’impression qu’elles s’usent rapidement, je mesure à la règle un diamètre de l’ordre de 95mm. Le diamètre réduisant, je pense que l’usure va augmenter d’autant plus vite. Mon patinage fait que j’ai une usure plutôt à plat sur les roues arrières et en biseau sur les roues de devants. Je trouve que les roues manquent d’accroche en fin de poussée.
Elles sont à oublier dès qu’il y a la moindre humidité, glissade garantie.
Je classe ces roues dans roues de "démonstration en magasin…"


Bilan :
Est-ce que je recommande ces rollers (à bas coût, à 209 €, ce n’est vraiment pas chère). Clairement non, je passe sur les finitions, les boucles des lacets qui cassent, par contre, carton rouge :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: pour les lanières/chaussons qui m’ont blessé les pieds.

Sportivement,

Avatar de l’utilisateur
Kéno40
Membre bienfaiteur
Messages : 3083
Inscription : 01 sept. 2009 13:46
Localisation : 92

Re: Retour d'expérience FILA nine 100

Message par Kéno40 » 22 juil. 2016 20:52

Merci pour ton retour.
Par contre, je suis pas sur que ce soit vraiment du carbone. À vérifier

#Appa#
Messages : 29
Inscription : 21 juil. 2016 16:11

Re: Retour d'expérience FILA nine 100

Message par #Appa# » 23 juil. 2016 6:20

Ça ressemble, mais peut-être ce n'est pas du carbone...

Avatar de l’utilisateur
Winch
Messages : 4
Inscription : 01 sept. 2014 23:02
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Retour d'expérience FILA nine 100

Message par Winch » 28 juil. 2016 13:24

Mince, je ne retrouve plus les quelques lignes que j'avais commencé à écrire sur le modèle. Je repars donc de zéro :

J'ai effectivement constaté le même problème avec la languette. Pas au point d'avoir les pieds en sang, mais suffisamment pour que ça devienne douloureux par moment.

Côté utilisation, acheté vers avril 2014, j'ai utilisé ces patins pendant 4 mois pour staffer les deux boucles des randos de Génération Roller à Lyon (40 à 50 km par semaine donc), puis environ 4 mois de plus pour mes premiers entraînements de vitesse avant de passer à des chaussons bas.

Globalement insatisfait. J'ai trouvé le métal des vis relativement tendre ce qui a conduit à une détérioration de l'empreinte de 3 des vis d'origine. L'une des vis de remplacement fournit par le magasin, d'un métal plus "dur", m'a d'ailleurs conduit à abimer la moitié d'un des filetages sur le chausson. Autant dire que la platine finissait invariablement par bouger; heureusement, j'ai pu passer sur le filetage à côté sans (trop) perturber mon réglage de platine.

J'ai également rencontré un problème sur la boucle haute d'un des chaussons où la partie arrière de la boucle est sortie du trou dans le plastique du chausson permettant de la maintenir. Retour au magasin pour réparation, démontage de la boucle, repositionnement et fixation avec un nouvel écrou. Tous ces problèmes sur les 4 premiers mois d'utilisation; j'ai trouvé ça limite pour le prix. Ajoutons également le fait qu'en sortant les semelles bien plus tard, je m'aperçois que la forme est sensiblement la même pour les deux semelles (2 pieds gauches ou 2 pieds droits, je vais voir si je peux poster une photo pour vérification). Avant-dernier point, les bandes de plastiques décoratives finissent par se décoller et il ne reste plus qu'à les découper pour éviter que cela ne gêne. Et enfin, pour ma part, la mousse des chaussons s'est bien tassé, et mon pied n'est plus aussi bien tenu qu'au début.

Pour le prix (300€ + à l'époque), j'ai été plutôt déçu par la durabilité générale du produit. Je ne m'attendais pas à rencontrer ce type de problème. À côté, mes vieux Salomon Motion 5 m'ont semblé beaucoup plus solide et n'ont pas bronché pendant les 2 mois de rando lyonnaise (dont 1 mois de staff) que je leur ai infligé.

#Appa#
Messages : 29
Inscription : 21 juil. 2016 16:11

Re: Retour d'expérience FILA nine 100

Message par #Appa# » 30 juil. 2016 9:05

ça doit expliquer pourquoi ils sont partout en solde avec un choix de pointure plutôt flexible...

Répondre