La Moselle en Roller

Toutes les informations sur les randonnées roller dans les villes, les balades sur roulettes (avec un seul "L") mais aussi les raids et la pratique du roller sur longue distance...

Modérateurs : BOBOR, DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 23 avr. 2021 21:00

23 Avril 2021 (Jour de congé)
Ça me fait un week-end de 3 jours, avec beaucoup de soleil !
Il fait frais ce matin (6°C), alors je prends mon temps avant de démarrer car je sais que la journée sera assez chaude.
Je me sens en forme, 3 matins à faire 40 km de roller très tôt, dans le froid et en basse intensité, ça prépare bien.
104 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Black Magic X-Firm qui commencent à s'user.
Je vais au bout de mon rayon de 10 km au Nord, sur la nouvelle esplanade d'Uckange, et au bout de mon rayon de 10 km au Sud, à La Maxe.
Je fais 3 allers-retours :
Ennery - Uckange - La Maxe - Uckange - La Maxe - Uckange - Ennery.
Départ : 11h19 - 104,85 km en 4h05:41, soit 25,6 kmh (max. 38,6 kmh)
Il y a eu au total 16 min. de pauses cumulées, soit une moyenne réelle de 24,03 kmh.
Le soleil me motive énormément ! J'embarque un mini sac à dos contenant une goude de 600 ml d'eau, et j'en tiens une autre à la main.
Je porte un débardeur, et par dessus, un T-shirt.
Au bout de 12 km, je tombe le T-shirt, il va dans le sac à dos.
Et au bout de 15 km encore, cette fois je tombe le débardeur, il rejoint le T-shirt dans le sac à dos.
C'est mon roller préféré : rouler torse nu...
Il y a pas mal de monde sur la piste, avec les éternelles doudounes et les bonnets pour ceux qui veulent absolument rester à l'ombre.
Passage difficile à Hauconcourt vers le pont de l'A4, où la portion de piste est détruite, et la route très grattonneuse.
À La Maxe, la petite route qui relie la rue du trou aux serpents à la station EDF (je crois que cette petite route s'appelle "chemin Thury"), vient d'être fraîchement refaite : un bel asphalte tout neuf.

Image

Image

À l'époque où j'empruntais souvent ce passage, venant de Metz, c'était bien difficile : pas long (environ 750 m) mais vraiment grattoneux et plein de nids de poule.
La météo n'annonce que 15°C à l'ombre, mais au soleil, il fait bien 10°C de plus. Le vent est assez présent, entre 10 et 20 kmh de Nord-Est, et le ciel est absolument bleu.
Quand je commence à sentir des points de pression sur la pointe des malléoles, (surtout à gauche) ça veut dire que ma technique est mauvaise (avec la fatigue). Un peu de concentration et je reprends le bon mouvement, et la douleur disparaît.
Une fois les 100 bornes accomplis, je passe chez moi prendre quelques affaire de plus en vue d'une petite expédition sur une île de la Moselle.
Départ : 16h18 - 2,70 km en 6:52, soit 23,6 kmh (max. 31,5 kmh)
Je franchis à gué, en tongs, et l'eau est glaciale. Le relief des plages de coquillages change un peu chaque année, et la végétation s'adapte.

Image

Après un peu de repos au calme dans ce petit coin sauvage, je rechausse, direction Uckange, puis je redescends sur Talange, remonte à Hagondange, et rentre définitivement.
Départ : 17h55 - 25,90 km en 59:12, soit 26,2 kmh (max. 37,6 kmh)
Total de la journée - 133,45 km en 5h11:45, soit 25,68 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 24 avr. 2021 19:24

24 Avril 2021 (Samedi)
Une journée encore plus chaude qu'hier ! Je me refais un 100 bornes, mais en 2 étapes, et avec 1 gourde d'eau en plus.
Plus de vent également, dans les 15-20 kmh de Nord-Est... et plus de monde sur la piste, parfois assez difficile à gérer.
105 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Black Magic X-Firm usées.
Dans mon sac à dos, j'embarque donc 2 gourdes d'eau de 600 ml, plus une que je tiens à la main.
Il ne faudra pas très longtemps pour que je me retrouve torse nu et que j'entame ma deuxième gourde !
1ère étape :
Ennery - Uckange - La Maxe - Uckange - La Maxe
Départ : 11h03 - 73,24 km en 2h51:09, soit 25,7 kmh (max. 37,4 kmh)
Mon demi-tour de la Maxe se fait par le Chemin Thury, je prends à droite par la rue du trou au serpents, et encore à droite par la route de la Maxe.
À mon deuxième passage à la Maxe, j'ai besoin de faire une pause. (cette pause durera environ 50 min.)
J'en profite pour faire des étirements, intervertir mes roues, et m'alimenter.
2ème étape : La Maxe - Uckange - Ennery
Il y a de plus en plus de monde sur la piste...
Départ : 14h47 - 32,08 km en 1h14:14, soit 25,9 kmh (max. 34,3 kmh)
Je commence à avoir un peu mal aux pieds, et même en me concentrant sur la technique, ça devient difficile. La fatigue l'emporte, et je m'arrête là.
Total de cette sortie:
105,32km en 4h05:23, soit 25,75 kmh

Après 1h40 de repos, je me fais une dernière sortie avant le couvre-feu :
8,5 allers-retours le long de la zone des Jonquières à côté de chez moi.
La rue est totalement déserte et ça me convient. Par contre il y a le faux plat montant, et c'est une difficulté assez conséquente après le 100 bornes.
Départ : 17h40 - 31,58 km en 1h15:03, soit 25,2 kmh (max. 34,5 kmh - Déniv. + 65 m)
Total de la journée :
136,90 km en 5h20:26, soit 25,63 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 10 mai 2021 13:19

08 Mai 2021 (Samedi)
37 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Hydrogen Pro X-Firm neuves.
Premier roulage pour mon jeu de MPC Hydrogen Pro X-Firm 125 mm.

Elles ressemblent, par leur forme, beaucoup aux MPC Black Magic : le noyau à 9 ailettes (jaune), et la gomme bi-densité blanche tirant sur le rose.
Elles semblent plus dures que les Black Magic (à shore égal, X-Firm).
Le roulage est excellent, il y a un filet de jointure très apparent sur la circonférence, qui reste même après 36 km sur piste cyclable et grattons.
Le rebond semble plus raide que celui des Black Magic, quant au grip, il a l'air un peu moins fort.
Il y a une sérigraphie verte et noire, l'ensemble est sympathique, et extrêmement efficace.
La météo n'est pas terrible : de 10 à 13°C, vent SSW 15-25 kmh et ciel entièrement couvert, mais lumineux.
Peut-être est-ce pour ça qu'il y a finalement assez peu de monde sur la piste en ce samedi férié.
Ennery - Thionville - 10h06 - 18,63 km en 41:11, soit 27,1 kmh (max. 35,9 kmh)
Thionville - Ennery - 10h49 - 18,76 km en 47:10, soit 23,9 kmh (max. 32,8 kmh)
Total du ride - 37,39 km en 1h28:21, soit 25,39 kmh


2h30 plus tard, je suis de nouveau sur la piste.
Comme les Hydrogen sont assez dures, et qu'elles me semblent plutôt destinées à du lisse, et que j'aimerais bien essayer de les faire durer, j'ai remonté mon jeu de MPC Black Magic X-Firm usées.
Car là où je vais, il n'y a pas que du lisse, loin de là !
80 km en 3 étapes, en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Black Magic X-Firm usées.
Ennery - Thionville - 14h05 - 18,70 km en 40:00, soit 28,0 kmh (max. 37,3 kmh)
Le vent a bien forci : parfois, les rafales doivent atteindre 40 kmh.
Je porte un petit sac à dos contenant une gourde de 600 ml d'eau, et j'en tiens une autre à la main.
Je suis en T-shirt par-dessus un débardeur, et short.
Car même si c'est très nuageux, il y a de belles éclaircies, etalors la température monte à presque 20°C à l'ombre.
Cependant les feignasses en vélo électrique restent en doudoune, bonnet et pantalon... c'est leur choix.
Petite pause à Thionville, mais vraiment petite : 2 min.
Thionville - La Maxe - 14h47 - 25,64 km en 1h05:19, soit 23,6 kmh (max. 32,6 kmh)
Là évidemment, c'est plus dur, avec le vent de face, et ça souffle fort.
Je me fais une bonne pause de 30 min. à La Maxe, au soleil. Le T-shirt va dans le sac à dos et je me fais le dernier ride :
Je pointe sur Hauconcourt, et là j'enchaîne avec 3 tours de boucle Marques Avenue car bien qu'il y ait peu de monde sur la piste, je préfère rester sur la route bien large et dégagée où je peux faire de longues pointes de vitesse.
La Maxe - Hauconcourt - Marques Avenue - 16h25 - 36,38 km en 1h26:07, soit 25,3 kmh (max. 38,8 kmh)
Total de ce ride de l'après-midi : 80,72 km en 3h11:26, soit 25,29 kmh
Total de la journée : 118,11 km en 4h39:47, soit 25,32 kmh
Passage aux 4000 km

09 Mai 2021(Dimanche)
Roulage le matin, 54 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 Matter One20Five Disc Core F1 (86A) usées.

Des fois j'aime bien "rechausser" de vieilles roues pour voir l'effet que ça fait après une longue période sur un autre modèle.
La première impression est agréable, car si mes vieilles Matter sont usées, elles ont tout de même gardé un assez bon profil.
Le roulage est plus "sec" qu'avec les MPC, et elles sont bien plus bruyantes.
Par contre les virages et les croisés semblent mieux passer, sûrement du fait que les Matter sont légèrement plus fines (footprint plus petit).
Aujourd'hui c'est le vent qui domine : des rafales jusqu'à 50 kmh ! (sinon, au minimum 20 kmh) de SSW ou SSE.
13°C au départ, et ça monte rapidement à 20°C (jusqu'à 25°C prévus aujourd'hui), car le ciel est bleu, rayé seulement de quelques nuages d'altitude effilochés.
Je tente un roulage sur la piste, aller-retour jusqu'au pont de Richemont, mais il y a décidément trop de monde sur la piste, alors je me rabats sur ma boucle Marques Avenue où je fais 5 tours.
Inutile de préciser que quand le vent est de face, c'est la grosse claque.
Au nombre des pratiques sportives sur la piste, on retiendra le très populaire pousser de poussette en famille, l'incontournable pause en famille vélos sur béquille au milieu de la piste, et un classique, la balade à vélo de front en famille.
Départ - 08h28 - 54,60 km en 2h15:21, soit 24,2 kmh (max. 38,9 kmh - Déniv. + 84 m)

Après 2h20 de repos, je remets ça, mais cette fois j'ai remonté mon jeu tout neuf de MPC Hydrogen Pro X-Firm.
Comme je vais me baser sur la boucle Marques Avenue, bien roulante, et avec ce vent fort, ces roues assez dures me paraissent idéales our assurer de bonnes pointes de vitesse en toute stabilité.
J'embarque mon sac à dos, avec une gourde de 600 ml d'eau dedans, et une autre à la main.
Arrivé sur le spot, ça souffle puissamment du Sud-Sud-Est, et je me fais de bonnes pointes le long du chemin d'Hauconcourt.
La température monte jusqu'à presque 25°C, mais avec ce vent, c'est comme s'il ne faisait que 20°C.
Le ciel se charge peu à peu d'une couche nuageuse, tandis que le vent ne fait que se renforcer : il soufflera jusqu'à plus de 65 kmh !
Au croisement où d'habitude je prends à droite vers le chemin d'hauconcourt, ma vitesse est bien trop importante pour négocier un virage aussi serré, donc je continue tout droit, fais un tour de rond point et reprends ma route. Ceci augmente la longueur de la boucle d'environ 750 m.
Au début, quand j'ai le vent de face, j'arrive à maintenir une certaine fluidité dans mon allure, mais dans le 6e tour, je commence à avoir vraiment mal à l'os de ma malléole gauche externe. Avec la fatigue, ce vent finit par casser ma technique.
Je fais donc une pause sur un terrain de chantier, dans la zone commerciale, assis sur un bloc en béton, en grignotant de la noix de coco.
Départ - 13h07 - 46,71 km en 1h58:39, soit 23,6 kmh (max. 43,6 kmh - Déniv. + 79 m)

Après une pause de 45 min., je repars, mais le vent a vraiment encore forci. On voit des branches cassées au sol, des feuilles voler...
Le dénivelé positif de cette boucle tient pour bonne part au franchissement du pont rouge de Talange, et là quand j'ai le vent de face, c'est un véritable exercice de muscu.
Quand j'ai la bourrasque de face, j'avance à peine. Ma malléole ne tarde pas à protester, alors je fais 2 tours et demi et je rentre.
Le roulage des MPC Hydrogen Pro X-Firm neuves est idéal sur des surfaces lisses, on sent qu'il y a un potentiel énorme, que je n'exploite bien entendu que très peu !
Départ - 15h51 - 24,81 km en 1h03:59, soit 23,3 kmh (max. 42,2 kmh - Déniv. + 53 m)
Total de la sortie de l'après midi - 71,52 km en 3h02:38, soit 23,49 kmh (Déniv. + 132 m)
Total de la journée - 126,12 km en 5h17:59, soit 23,79 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 24 mai 2021 21:32

20 Mai 2021
Challenge 500 ou 600 km en 5 jours (20-21-22-23-24 Mai 2021)

J'ai pris 2 jours de congés : jeudi 20 et vendredi 21, et le lundi 24 est férié.
L'idée est de fractionner, pour garder une bonne allure, sans trop se fatiguer pour tenir le challenge.
Donc idéalement, trois sorties par jour (3 x 40 km) espacées chacune d'au moins 2 heures de repos.
L'idée aussi est d'éviter les grattons, donc se cantonner à des allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont (1 aller = 5,4 km)
La consigne est qu'il est interdit de faire des mouvements qui font mal aux pieds (en particulier aux pointes des malléoles externes).
Je dois donc essayer au maximum de garder une bonne technique, et c'est pour cela que 40 km par run devrait être mon maximum autorisé pour ce challenge.
Je ne sais pas si ce challenge sera possible, car des averses sont prévues pour vendredi, de l'orage pour samedi, avec averses orageuses, ainsi que pour le lundi férié. Il y aura du vent aussi, en rafales prévues jusqu'à 75 kmh samedi (selon meteofrance).
Il faudra donc sûrement que j'adapte mon planning aux conditions météo.
Pour cette première journée, j'ai monté mon jeu de 6 x 125 mm MPC Hydrogen Pro X-Firm quasi neuves, je les intervertis entre chaque run.
Run 1 : Départ 10h21 - 41,13 km en 1h37:55, soit 25,2 kmh (max. 34,5 kmh)
3 allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont + trajet AR depuis chez moi
Assez frais tôt le matin (environ 9°C), ciel dégagé et vent de SW 15 à 20 kmh.
Environ 2 heures de repos
Run 2 : Départ 14h01 - 41,16 km en 1h33:29, soit 26,4 kmh (max. 34,5 kmh)
3 allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont + trajet AR depuis chez moi
La température est montée à 16°C, le vent de SW a un peu forci et le ciel devient très nuageux.
2h26 de repos
Run 3 : Départ 18h00 - 41,17 km en 1h36:06, soit 25,7 kmh (max. 35,0 kmh)
3 allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont + trajet AR depuis chez moi
17°C, vent de SW avec des rafales à 30 kmh, ciel totalement couvert.
Un petit chien, pourtant tenu en laisse, a voulu attaquer et s'est jeté sous mes roues alors que je le passais à plus de 30 kmh, et j'ai senti un léger contact. Il a bien couiné, j'espère que ça lui servira de leçon...
Total de la journée : 123,46 km en 4h47:30, soit 25,76 kmh
Le bilan de la journée est positif, j'ai réussi à maintenir une assez bonne technique, sans douleurs aux pieds car j'ai évité la fatigue excessive. Par contre le vent a été un véritable handicap, ainsi que le temps gris et couvert qui a tendance à me démotiver.



21 Mai 2021
Deuxième journée du Challenge, toujours avec le jeu de 6 x 125 mm MPC Hydrogen Pro X-Firm quasi neuves.
Aujourd'hui j'ai un rendez-vous pour aller me faire vacciner contre le covid, première injection Pfizer, à Thionville. J'espère ne pas avoir de symptômes post-vaccinaux car je compte bien être au mieux de ma forme. En tout cas, ce rendez-vous matinal bouscule un peu mon planning. De même, j'aurai quelques trucs à faire en milieu de journée. J'essaye donc de m'organiser au mieux.
Premier run de la journée, tôt avant mon RDV vaccinal (pas le temps de faire plus de 2 allers-retours)
Run 1 : Départ 05h57 - 30,24 km en 1h10:03, soit 25,9 kmh (max. 33,7 kmh)
2 allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont + trajet AR depuis chez moi
Ciel très couvert (je reçois même quelques très fines gouttes), 10°C, vent de Sud (variant entre SSE et SSW) de 20 à 50 kmh en rafales.
L'herbe commence à devenir haute sur les bas-côtés de la piste.
Presque 3 heures de repos.
Deuxième run de la journée, avant les trucs que j'ai à faire. Du coup j'essaye de rattraper mon retard en faisant 4 allers-retours, 50 km. Mais c'est très dur car il y a un vent de malade, plus de 50 kmh de SSW.
Run 2 : Départ 10h05 - 52,09 km en 2h04:44, soit 25,1 kmh (max. 36,4 kmh)
4 allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont + trajet AR depuis chez moi
13°C, le ciel est très couvert, le vent souffle vraiment super fort, je dois vraiment pousser à fond mais sans me faire mal ! Exercice technique redoutable !...
À un moment sur le bord de la piste je vois un gros faisan mâle en train de se balader...

La journée continue, avec tendance aux éclaircies, et même au soleil, malgré quelques gouttes de pluie, mais le vent ne faiblit pas. Ça continue de souffler à plus de 50 kmh.
Après presque 5 heures de repos :
Run 3 : Départ 16h59 - 41,18 km en 1h37:03, soit 25,5 kmh (max. 37,2 kmh)
3 allers-retours entre le pont de Talange et le pont de Richemont + trajet AR depuis chez moi.
Finalement les nuages se sont clairsemés et le soleil domine largement. Le vent souffle vraiment très fort, dans les 50 kmh de SW, et de face, c'est une incroyable claque.
Des branches mortes sont tombées sur la piste et lors des mes retours vent de face (allure lente) j'en profite pour en attraper au passage et les jeter sur le bas-côté.
Vent de dos, très bonne allure évidemment, mais pas de pointe qui me prendrait de l'énergie, d'autre part, prudence sur cette piste parsemée de brindilles de bois sec.
Très peu de monde sur la piste malgré ce beau soleil.
Total des 3 runs de la journée : 123,51 km en 4h51:50, soit 25,39 kmh
Cette deuxième journée du challenge remplit donc mes objectifs.
... Et pour l'instant, aucun effet secondaire de mon injection du matin, à part une très légère douleur au niveau de la piqûre.



22 Mai 2021 (Samedi)
Troisième journée du Challenge, toujours avec le jeu de 6 x 125 mm MPC Hydrogen Pro X-Firm qui commencent à s'user.
La fatigue commence à s'accumuler, tandis que le vent continue de souffler à 50 kmh pour la troisième journée consécutive.
Avec en prime aujourd'hui, un fort risque d'averses orageuses en fin d'après-midi, selon météofrance.
Je dois donc essayer de caler mes 3 runs de la journée avant 17h...
Pour l'instant, aucun symptôme post-vaccinal.
Il a plu cette nuit, avec de l'orage, mais tout est sec ce matin.
De gros nuages de basse altitude défilent à toute vitesse, 8°C, vent de Sud-Ouest 50 kmh. Ce sont des "nuages de pluie", il y a quelques averses éparses.
J'avais prévu mon premier run de 7h à 8h30, mais une pluie non prévue tombe de 6h45 jusqu'à 9h15 : 2h30 de pluie !... Tout est trempé. Avec ce vent, rouler sur mouillé : aucune accroche vent de face, hors de question. Il faut que j'attende que ça sèche... le ciel semble s'éclaircir en fin de matinée, mais le risque d'averse est grand.
Hélas, les averses continuent de se succéder. Enfin vers 12h le soleil sort un peu et ça sèche partiellement.
Je tente une sortie, non sans avoir remplacé mon jeu de roues Hydrogen Pro X-Firm par mes MPC Black Magic usées, dont le diamètre est plus petit (du fait de l'usure) et qui seront sans doute plus maniables et plus accrochantes.
En fait la piste est à moitié humide, mais ça roule. Manque de bol au bout de 10 minutes, c'est la grosse averse, bien glaciale et bien dure. Je rentre sous la pluie, je suis trempé, tout est trempé !
Départ 13h00 - 15,23 km en 38:43, soit 23,6 kmh (max. 33,0 kmh)
J'ai fait mon demi tour au pont de Mondelange (D8).
Après avoir re-huilé mes roulements, changé de veste et attendu que le sol sèche un peu, je ressors, mais cette fois je vais faire des allers-retours sur la zone des Jonquières, juste à côté de chez moi, comme ça je ne serai pas loin pour rentrer en cas d'averse.
Je n'ai pas eu à attendre longtemps : au bout de mon 4eme aller, c'est encore une averse qui me tombe dessus. Et comme je suis en T-shirt, ça fait vraiment froid.
Départ 14h56 - 13,83 km en 33:57, soit 24,4 kmh (max. 40,9 kmh)
Évidemment, la rue des Jonquières, avec sa côte vent de face, c'est pas terrible pour la moyenne. Même s'il y a de belles pointes de vitesse dans l'autre sens.
Dès que je suis rentré, bien sûr, le soleil brille. Je ressors cette fois avec une veste.
Hélas, à peine j'entame mon 8eme aller que les premières gouttes d'une ennième averse me tombent dessus. Encore une fois, je rentre.
Départ 15h39 - 26,48 km en 1h05:11, soit 24,4 kmh (max. 41,6 kmh)
Ça va pas être facile de réussir ce challenge !...
Je m'alimente, me repose, et remonte mes roues Hydrogen Pro.
Et je tente une nouvelle sortie, encore sur la zone des Jonquières.
Au loin, je vois d'énormes masses nuageuses gris-plomb qui laissent tomber de lourds rideaux. C'est pas le moment d'aller en rando.
Le roulage de mes Hydrogen est bien meilleur que celui de mes Black Magic usées !
Ça roule bien, donc, jusqu'à mon 6e aller-retour, car c'est à nouveau une averse. Je rentre vite fait bien fait. Dehors,ça bourrasque violemment avec beaucoup d'eau.
Départ 18h02 - 22,28 km en 53:14, soit 25,1 kmh (max. 40,0 kmh)
Ensuite le ciel se couvre, ça ne sèche pas, alors ce sera tout pour aujourd'hui.
Total de la journée : 77,82 km en 3h11:05, soit 24,43 kmh
Ça a été laborieux ! 4 sorties pour arriver finalement à 65% de mon objectif de 120 km ce jour. Mais avec ces averses incessantes et ce vent, c'était vraiment compliqué. Les 600 km sont sérieusement compromis... J'en suis à 324 km, et il me reste 2 jours. Durant lesquels il y aura encore de la pluie ! Donc rien n'est encore gagné.



23 Mai 2021 (Dimanche)
Quatrième journée du Challenge, avec le jeu de 6 x 125 mm MPC Hydrogen Pro X-Firm qui commencent à s'user.
Aujourd'hui, j'ai du kilométrage à rattraper : je me prépare pour une sortie tôt le matin, en visant 50 km.
De la pluie est prévue aux alentours de 14h.
Premier run de la journée
À 6h du matin, il ne fait que 8°C, le ciel est très nuageux, le vent a un peu faibli, mais souffle encore à environ 30 kmh. Au moins, la route est globalement sèche.
Mais dès que je suis dehors, les gouttes commencent à tomber.
Ce qui me tue, là-dedans, c'est que depuis hier il pleut alors que ce n'est pas prévu. Les prévisions météo sont complètement déconnectées de la réalité. Mais je me dis que ce ne sont que quelques gouttes et que ça va s'arrêter.
Ça ne s'arrête pas. La piste est trempée, et je mouille mes roulements, mes chaussettes...
Au bout de 45 min, ça se calme un peu, mais le ciel est chargé de nuages de pluie, partout. En fait c'est totalement couvert.
Je tente un 2eme aller-retour pont de Talange - pont de Richemont.
Mais je me prends une autre averse, encore plus forte. Cette fois je suis complètement trempé. Et ce n'est pas fini: À l'Ouest, c'est une barre de nuages noirs qui arrivent.
J'en ai vraiment marre, j'ai froid, je suis trempé, je rentre. Au moins j'aurai constaté que la tenue des MPC Hydrogen Pro X-Firm sur mouillé est tout à fait correcte, comme les MPC Black Magic.
Une fois rentré, c'est le gros chantier nettoyage. Démontage de roulements, de flasques, nettoyage séchage, huilage... Et tous les habits à laver, et moi-même, car la boue a giclé sur mes jambes.
Départ : 06h37 - 30,34 km en 1h21:22, soit 22,4 kmh (max. 30,0 kmh)
Pendant ce temps, ça s'éclaircit, le soleil sort de derrière les nuages.
Deuxième run de la journée
Je vais rester sur la zone des Jonquières... Le ciel reste assez chargé, d'ailleurs je me prends une petite averse, heureusement de courte durée, et tout sèche presque instantanément.
La tendance est à l'éclaircie, pourtant il doit bien y avoir quelques averses ici ou là.
Je me fais 17 allers-retours le long de la rue des Jonquières, et le vent de face dans la côte est assez dur. Ça souffle toujours entre 30 et 35 kmh de SW, il fait 16 ou 17°C, et le soleil finit par dominer.
Départ : 10h53 - 62,42 km en 2h36:37, soit 23,9 kmh (max. 40,3 kmh)
Après un peu plus de 2 heures de repos, je me prépare pour mon troisième run de la journée.
Je pense me diriger vers la boucle "Marques Avenue - Chemin de Hauconcourt" car vu que maintenant il fait beau (malgré des nuages), il devrait y avoir beaucoup de monde sur la piste.
Il y en a effectivement beaucoup ! Des promeneurs, des poussettes, des bébés et des chiens.
La boucle est calme, pas trop de voitures, il fait autour de 15°C, beaucoup plus au soleil, le vent est toujours Sud-Ouest mais a faibli à 30 kmh.
Je me fais 6 tours de boucle "Marques Avenue - Chemin de Hauconcourt", rallongés par l'ajout d'un rond-point, et vers la fin je commence à avoir assez mal aux pieds.
Mais surtout, mal à la gorge... Car j'ai avalé une abeille ! Qui m'a piqué au fond de la gorge !... La douleur est vive. J'ai dû m'arrêter 3 minutes pour enlever le dard qui était resté planté dans mon larynx ! À tâtons, avec mon doigt... J'ai finalement pu retirer et admirer le dard de l'abeille. Et l'abeille elle-même, je l'ai recrachée ! Comme je suis modérément allergique, je continue de rouler, pas de choc, je respire bien, c'est juste que j'ai l'impression d'avoir des lames de rasoir dans la gorge à chaque fois que je déglutis. C'est le genre de truc rare qui m'arrive à force de passer ma vie dehors...
Départ : 15h35 - 64,43 km en 2h34:40, soit 25,0 kmh (max. 38,7 kmh)
Bilan de cette quatrième journée du challenge : dur ! Des averses, des roulements mouillés, du vent, des piqûres d'abeille dans la gorge...
Mais le kilométrage est bon aujourd'hui : 157,19 km en 6h32:39, soit 24,01 kmh.
Je suis donc à 480 km au quatrième jour.
Faire 3x40 = 120 km, pour atteindre les 600 km sera je pense impossible, vu la pluie annoncée pour demain.



24 Mai 2021 (Lundi de Pentecôte férié)
Cinquième et dernière journée du Challenge, avec le jeu de 6 x 125 mm MPC Hydrogen Pro X-Firm qui commencent à s'user.
Cette nuit, j'ai mal dormi. Gorge enflée, impossible de déglutir, mal à la tête... Quand je pense que certains se plaignent des effets secondaires de la vaccination ! Qu'ils essayent alors la piqûre d'abeille ! Un pur venin garanti 100% naturel, vous m'en direz des nouvelles. Ce venin est passé dans tout mon corps, qui a réagi en stockant 1 ou 2 litres d'eau supplémentaire.
Je n'ai pas d'anti-histaminique chez moi et les pharmacies sont fermées... Je trouve un vieux paracétamol que je prends avec mon petit déj, espérant que ça me fasse du bien.
À part ça le ciel est bleu ce matin, alors j'en profite pour aller rouler sur la piste.
5 allers-retours pont de Talange - pont de Richemont + trajet aller-retour vers chez moi.
Ce n'est clairement pas la grande forme, mais je maintiens une allure constante.
Le paracétamol a bien calmé la douleur, mais comme dopant on fait mieux.
7°C au départ, 14°C à l'arrivée, vent de 20 à 30 kmh SSE, et ça se couvre assez rapidement.
Quand j'essaye de crier "Attention !"aux promeneurs pour les prévenir de mon arrivée, ma voix n'est plus qu'un grognement rauque.
Je croise 2 fois Aurélien, qui m'encourage, il est au courant pour mon challenge !
Je sais que cet après-midi, il va pleuvoir, mais je commence à avoir trop mal aux pieds, et la fatigue me joue des tours, alors je me contente de 60 bornes, la moitié de ce que je devrais faire aujourd'hui pour boucler les 600 km.
Avec un peu de chance, il y aura une fenêtre de roulage en fin d'après-midi.
Sur un de mes retours pont de Richemont vers pont de Talange (5,4 km), j'ai oublié de lancer mon chrono après une pause pipi, ce qui fait qu'au lieu de 57,37 km à 24,3 kmh, si j'extrapole raisonnablement, ça me donne 62,77 km à 24,3 kmh.
Quand on zoome sur le tracé, on voit clairement que le GPS a tiré une ligne droite entre le pont de Talange et le pont de Richemont :

https://connect.garmin.com/modern/activity/6832431136

Soit une moyenne pour ce run :
Départ : 07h15 - 62,77 km en 2h34:59, soit 24,3 kmh (max. 35,3 kmh)
Les premières gouttes tombent vers 11h30, ensuite c'est une pluie pas trop forte, mais continue, tout le début d'après-midi, et tout est trempé bien sûr.
Cependant le ciel devient de plus en plus lumineux et vers 16h30, la pluie s'arrête. Comme le vent souffle, ça sèche rapidement.
Bien j'en suis maintenant à 544,75 km très exactement. Allez, plus que 56 km et c'est bon.
Comme le risque d'averse est grand, je vais aller rouler encore une fois sur la zone des Jonquières, et tenter 16 allers-retours, malgré le vent, 16 fois la côte, et une certaine fatigue.
Enfin une éclaircie, ça sèche... J'y vais !
Ça roule bien, même si par endroits ça reste humide. Le vent de face dans la côte... Bonne vitesse en descente... J'enchaine les allers-retours, mais ça se gâte au Sud-Ouest, c'est gris, c'est noir ! Ça m'arrive dessus alors que je commençais un onzième tour.
Obligé de rentrer, ça tombe trop fort.
Départ : 17h26 - 38,04 km en 1h37:27, soit 24,4 kmh (max. 41,2 kmh)
Bon, 582,79 km... Bon sang, même pas 20 km, qu'il reste ? Cette météo de fou va-t-elle encore m'offrir une petite fenêtre pour boucler les 600 km ?
L'éclaircie arrive vite, mais j'attends que la route soit moins trempée.
Ça ne sèchera pas, la température a trop baissé (9°C) suite à l'averse glaciale.
Et il se fait tard... alors j'y vais pour le dernier run du challenge !
La route est mouillée, quelques flaques, que j'évite, il fait très froid, le vent dans la côte est toujours présent, je joue à la limite de l'accroche de mes roues.
C'est dur, petite moyenne, mais c'est terminé.
Le ciel est menaçant, mais il ne pleut plus. Après mon 5eme aller-retour, j'aurais pu arrêter là, les 600 km étaient acquis, mais j'ai remis un dernier, pour la forme.
Et je rentre chez moi, 5 minutes avant le couvre-feu de 21h.
Départ : 19h52 - 22,54 km en 59:49, soit 22,6 kmh (max. 36,2 kmh)
Bilan de ma cinquième et dernière journée du challenge : Une journée difficile, marquée par la fatigue.
123,35 km en 5h12:15, soit 23,70 kmh
Bilan du challenge : Finalement, les 600 km sont là, et bien là !
(et passage aux 5000 km pour cette année)
Voici la moyenne complète du challenge :
JOUR 1 : 123,46 km en 4h47:30, soit 25,76 kmh
JOUR 2 : 123,51 km en 4h51:50, soit 25,39 kmh
JOUR 3 : 77,82 km en 3h11:05, soit 24,43 kmh
JOUR 4 : 157,19 km en 6h32:39, soit 24,01 kmh.
JOUR 5 : 123,35 km en 5h12:15, soit 23,70 kmh
Total : 605,33 km en 24h35:19, soit 24,61 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 16 juin 2021 5:31

Bonjour aux accros du 2x3 et 2x4 roues alignées :)
Je me suis pris des mini-vacances de 6 jours (du 10 au 15 juin), le bilan ::
D'abord le négatif, afin de terminer sur une note positive ;

De plus en plus de comportements anti-sportifs sur la piste ; certains cyclistes restant ostensiblement de front, ce qui est une marque de comportement agressif à mon sens, et de plus en plus de vélos électriques, plus ou moins maîtrisés par des personnes n'ayant aucune conscience du danger.
Sur les routes, je remarque une recrudescence des "ennemis du clignotant", appelés aussi les clignotant-sceptiques, ou anti-clignotant.
Nombreux aussi les adeptes du moteur bruyant, ne leur vient-il pas à l'idée que si tout le monde faisait comme eux il y a longtemps qu'on serait tous devenus sourds...
Vers chez moi, j'ai vu les voitures (qui roulaient à 80 kmh) se faire doubler (malgré la ligne continue) par une moto, poursuivie par une voiture, dans la côte menant au pont sur la rivière. Cela s'appelle jouer à la roulette russe avec la vie des autres...

Et le positif :

Roller 622,24 km en 23h40:47, soit 26,27 kmh

Vélo 106,13 km en 4h10:54, soit 25,37 kmh

+ un peu de roller urbain et quelques heures de marche à pieds

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 30 juin 2021 12:51

Je ne poste plus trop sur ce fil,
Mes allers-retours entre le pont de Talange et celui de Richemont ne présentant que peu d'intérêt…

Mais je reviens sur les chenilles processionnaires du chêne, qui font des ravages en ce moment (en fait ça a commencé l'année dernière, mais ces petites bêtes peuvent sévir sur les mêmes arbres plusieurs années de suite, jusqu'à les tuer.)

On en a justement près du pont de Talange, les chênes sont très défoliés, et à chacun de mes passages sous ces arbres, je constate que des débris tombent régulièrement sur la piste, et je m'en suis pris pas mal, fort heureusement sans poil urticant.

J'ai demandé à Rives de Moselle ce qu'ils faisaient pour lutter contre ce fléau, et voici ce qu'ils m'ont répondu :
Suite au problème des chenilles processionnaires qui touchent plusieurs communes, nous avons réalisé un traitement (préventif d’insecticide biologique de type « bacille de Thuringe ») sur des arbres infectés sur la voie verte qui va de HAUCONCOURT à TALANGE/HAGONDANGE sur la « route Charles le Téméraire » et il est prévu fin Août le piégeage des papillons par pièges à phéromones pour limiter la prolifération des chenilles.
Nous faisons également en parallèle un recensement des zones touchées sur la Communauté de Communes de Rives de Moselle afin de définir un plan d’action.
Ils sont donc bien au courant et font tout ce qu'ils peuvent.

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 16 juil. 2021 8:57

Alors que je passe les 8000 km roller en cette mi-juillet 2021, un épisode pluvieux d'une rare intensité frappe l'Europe de l'Ouest, en particulier l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, mais également la Moselle.
Pas facile d'aller rouler donc. Les herbes poussent follement sur les bas-côtés, et on trouve d'étranges créatures sur la piste ce matin, voyez plutôt :

Image

Image

Image

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 02 août 2021 11:56

Les herbes deviennent très envahissantes sur la portion pont de Talange Marques Avenue - Déchetterie.
Mail envoyé à Rives de Moselle qui me répondent qu’ils ne faucheront pas avant fin septembre !
Ils transmettent l’info à Voies Navigables de France…
Ça risque de se transformer en jungle d’ici là…

Image

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 04 août 2021 13:15

Bon ben il suffisait de demander ! Rives de Moselle a demandé à VNF, qui à son tour a mandaté une entreprise privée pour le fauchage (ouf quand même)

Image

Image

Avatar du membre
Fenlabise
Messages : 235
Enregistré le : 13 avr. 2015 19:40

Re: La Moselle en Roller

Message par Fenlabise » 05 août 2021 19:47

La piste ne doit pas être bien propre maintenant, attention aux cailloux et les divers végétaux projetés sur celle ci .

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 06 août 2021 4:19

Hello Fenlabise, bien vu, je redouble de vigilance ! Tiens d'ailleurs le 8 août, ça va être le triste anniversaire de ma grosse chute roller qui m'a valu les 2 épaules luxées, déboitées, avec rupture partielle de tendons... J'en ai bien bavé pour en revenir, mais j'y suis arrivé.

Quelques photos de la piste, ailleurs : il s'agit d'une portion de piste coincée entre les roseaux et la route, et cette partie est systématiquement "oubliée" par l'entretien. Hier ils ont fauché partout, les berges, devant, derrière, mais pas la piste elle-même : La prochaine fois que je passe par là je prends une machette :mrgreen:

Image

Image

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 06 août 2021 4:25

Vous aurez aussi remarqué que cet été, la météo est quelque peu mouvementée...
Ci-dessous le ciel, peu avant qu'il ne me tombe sur la tête, c'était le 05 août 2021...

Image

Image

Image

Image

Image

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 14 août 2021 10:55

Roulage le matin 52 bornes en Bont Jet platines PS XXX 13" x125 MPC Hydrogen Pro XX-Firm.
Bon eh bien, voilà, c'est le passage aux

10.000 km

Même si les chiffres dits "ronds" ne sont qu'une vue de l'esprit, ça me donne quand même le sentiment d'avoir déjà bien roulé cette année.
Peu ou pas de vent, de 20°C montant rapidement au-dessus de 25°C, ciel bleu. Les cyclistes du week-end commencent à affluer...
Toujours le roulage lent, j'en profite pour travailler la technique.
Départ - 08h33 - 52,05 km en 2:09:30, soit 24,1 kmh (vitesse max : 34,3 kmh)

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 16 août 2021 12:27

Si on pousse les 3 curseurs au max, on crame vite la machine…
Il y a un dosage propre à chaque individu, à chaque période de l'année

Intensité = À quelle vitesse est-ce que tu roules, en moyenne ? Attention, actuellement, il y a une mode très populaire qui consiste à confondre les vitesses instantanées avec les moyennes. À confondre les droites avec les courbes, quoi. :mrgreen:

Volume = La longueur des sorties ? 10 km, 50 km, 300 km ? C'est encore une histoire de moyennes. Même si ça nous arrive à tous de faire une sortie de 5 km, une autre de 100 km, ce n'est pas la règle. Il y a forcément une tendance qui se détache.

Fréquence = Combien de fois par semaine ? Mais la semaine n'est pas une unité de temps appropriée. Une semaine de janvier, ce n'est pas une semaine du mois de mai… La meilleure unité de temps reste l'année.

Image

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 26 août 2021 17:16

26 août 2021
Alors que je m'approche déjà des 11.000 km, je me dis que ça fait beaucoup de roller, et pas assez de vélo. Je pense que je vais devoir faire un break sur le roller et passer un peu au vélo histoire de me reposer les fessiers, les malléoles, les abducteurs...

Bref, ce matin, je prépare mon vélo, gonfle les pneus, vérifie les freins...

Puis je change d'avis et je chausse mes rollers !
Roulage le matin 63 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Hydrogen Pro XX-Firm légèrement usées.
5 allers-retours pont de Talange - Pont de Richemont + trajet maison
Vent Nord-Est 15 kmh avec rafales, de 22°C à 19°C, soleil et nuages.
Départ - 07h40 - 63,05 km en 2:35:53, soit 24,3 kmh (vitesse max : 33,2 kmh)
Ce matin, le ciel est très gris, très couvert, il ne fait que 12°C, et le vent est de NW 10 à 20 kmh.
Je me suis mis Frank Zappa dans les oreilles (dans ses oeuvres free-jazz) pour rester dans ma bulle, en mode roulage endurance sans forcer.
Je remarque qu'un gars en vêtements de chantier orange fluo est en train de planter des jalons tous les 10 mètres entre les ponts de Talange (D55) et Mondelange (D8).
Ma curiosité est piquée au vif, et mon inquiétude est grande lorsque je découvre que ces jalons ont à voir avec une canalisation. La piste va-t-elle être détruite par des travaux ?
Mais voici le gars qui marche vers son véhicule utilitaire, il semble avoir terminé la pose des jalons. Je l'interroge sur la nature des travaux à venir, et il se fait un plaisir de tout m'expliquer :
Déjà, il faut savoir que 2 canalisations, l'une d'azote (N2), l'autre d'oxygène (O2) partent de l'usine Air Liquide à Richemont et vont jusque vers Nancy où elles desservent plusieurs usines.
Ces canalisations sont soit aériennes (au-dessus des rivières), soit enterrées, comme c'est le cas le long de la piste cyclable, mais aussi à travers champs vers Argancy.
Cet axe de canalisations est jalonné par des bornes GPS qui ont besoin d'un rayon de 5 mètres dégagé pour être opérationnelles. Or les branches qui surplombent coupent le signal par endroits. De plus, les racines des gros arbres, qui ont poussé à proximité, sont susceptibles d'endommager les tuyaux. En cas de rupture de ceux-ci, il y a risque d'incendie violent et d'explosions (comburant oxygène sous pression).
Il se trouve aussi que ni Rives de Moselle, ni VNF, ni qui que ce soit n'a procédé à un quelconque entretien de la végétation le long de cet axe depuis des décennies. (En fait il me semble que cela incombe à Air Liquide, puisqu'il est propriétaire des canalisations).
Il va donc y avoir un chantier de broyage de toute végétation le long de cet axe, sur une largeur de 10 mètres et sur plusieurs dizaines de kilomètres. Certains arbres en bordure de piste seront enlevés, ainsi qu'en contrebas, le long du ruisseau qui longe la Moselle.
La piste elle-même ne sera pas impactée, par contre le paysage devrait en prendre un coup.

Image

Image

Fidèle à mes habitudes, je remets ça l'après-midi, même kilométrage... mais pas le même vent !
En effet, le vent s'est levé ; annoncé à 20 kmh de NW, il souffle à plus de 50 kmh sur les zones dégagées, au-dessus de l'eau.
C'est une véritable claque de face, qui m'oblige à puiser dans tout : réserves, technique, non seulement pour pouvoir avancer, mais surtout pour avancer sans se faire mal aux malléoles.
De dos, c'est un bon moteur, mais la moyenne n'est jamais compensée dans ces conditions, simple question d'arithmétique.
Le ciel est toujours très couvert avec cependant quelques percées du soleil (18 à 20°C)
5 allers-retours pont de Talange - Pont de Richemont + trajet maison
Départ - 12h55 - 63,10 km en 2:42:46, soit 23,3 kmh (vitesse max : 37,3 kmh)
Total de la journée : 126,15 km en 5:18:19, soit 23,77 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 27 août 2021 16:48

27 août 2021
Rando Ennery - Pont-à-Mousson aller-retour en mode découverte
100 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Street Fight X-Firm très usées.

Ce matin, il fait gris, 13°C, vent de Nord 20 kmh. Je décide d'aller faire un tour vers le Sud, après Metz, du côté de Moulins-Lès-Metz.
Je monte mon vieux jeu de Street Fight, sachant que je vais passer par des endroits où la maniabilité est le critère le plus important.
Ce n'est finalement pas un si bon choix, car ce jeu est tellement usé que le roulage est vraiment raide, mais tant pis.
Je file donc vers La Maxe, Metz, et là c'est la piste vers Ban-Saint-Martin, bien défoncée par les racines et assez sale. (pas mal de débris végétaux sur la piste).
La vitesse n'est clairement pas le but recherché ; je me concentre avant tout sur le revêtement accidenté.
Après Moulins-Les-Metz, je découvre la nouvelle piste qui a été crée pour rejoindre Jouy-aux-Arches. Ça serpente à travers les étangs, et il y a pas mal de gravillons sur la piste étroite. Je finis par arriver à Corny-sur-Moselle où je fais une petite pause pour repérer les lieux.
Départ - 08h42 - 33,45 km en 1:28:29, soit 22,7 kmh (vitesse max : 34,5 kmh)
Je comprends qu'il va falloir traverser le pont qui relie la D657 à la D6, en passant à la fois au-dessus de la Moselle et de la voie ferrée.
La traversée est compliquée car le pont est étroit, les trottoirs font à peine 50 cm de largeur, et c'est plein de nids de poule...
De l'autre côté du pont, c'est Novéant. Il faut descendre jusqu'à la petite gare, bifurquer vers un chemin de piste cyclable, passer dans un tunnel...
Je continue ma route. La piste est parfois très étroite, traverse des forêts, longe des étangs, et il y a vraiment beaucoup de bouts de bois sur la piste, sûrement suite à des inondations en juillet.
Je traverse Pagny-sur-Moselle, continue plein Sud, le long de la Moselle, et le soleil daigne enfin se montrer.
La piste pourrait se prêter à la vitesse, mais elle est tellement couverte de bois que c'est juste impossible de dépasser le 22 kmh.
Je finis par arriver à Pont-à-Mousson, sous le soleil, en fin de matinée.
Là, les pavés sont abondamment utilisés comme revêtement, aussi je ne m'aventure pas trop, vu que j'ai déjà les pieds qui commencent à souffrir.
Départ - 10h30 - 17,32 km en 50:56, soit 20,4 kmh (vitesse max : 30,5 kmh)
Pour le retour, vent de face 20 kmh, c'est d'une seule traite, tandis que le ciel se couvre à nouveau.
Le soleil fera encore quelques belles apparitions, mais pour moi c'est terminé aujourd'hui, kilométrage modeste, mais belle découverte de lieux que je traversais pour la première fois.
Départ - 11h31 - 51,67 km en 2:28:24, soit 20,9 kmh (vitesse max : 31,3 kmh)
Total de la rando : 102,44 km en 4:47:49, soit 21,35 kmh


Le tracé GPS du retour (Pont-à-Mousson - Ennery)
https://connect.garmin.com/modern/activity/7378515607

Image

Image

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 05 sept. 2021 7:40

04 Septembre 2021 (Samedi)
Grand beau temps ! Ciel bleu, soleil, léger vent 10 kmh Nord, de 12°C tôt le matin à 26°C l'après-midi.
Roulage le matin en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Hydrogen Pro XX-Firm un peu usées.
Ennery - Thionville aller-retour
À l'aller je ne force pas, j'ai le petit vent de face. Mais au retour, bonne allure et aspi derrière un cycliste sur 4 km.
Départ - 10h16 - 37,50 km en 1:28:39, soit 25,4 kmh (vitesse max : 37,1 kmh)

Roulage Ennery - Thionville - La Maxe - Ennery
Du côté d'Argancy et Hauconcourt, fauchages-broyages en coupe franche à travers bois, effectués par Air Liquide, pour dégager le passage des canalisations Azote et Oxygène.
Fauchage enfin effectué le long de la portion de piste entre la bifurcation des serres de La Maxe et EDF.
Départ - 12h51 - 57,00 km en 2:20:27, soit 24,4 kmh (vitesse max : 35,3 kmh)

Petite pause chez moi, pour récupérer au frais, puis je remets ça :
Exit les roues MPC Hydrogen Pro XX-Firm un peu usées, je monte mon jeu presque neuf de MPC Black Magic X-Firm.
Ennery - Thionville aller-retour
37 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Black Magic X-Firm quasi neuves.
Ça roule beaucoup mieux, plus doux, moins fatigant. Avec ce beau soleil de fin d'été, j'ai la tête qui plane et je ne sens pas la fatigue.
Départ - 16h38 - 37,46 km en 1:29:30, soit 25,1 kmh (vitesse max : 35,4 kmh)
Tandis que le soleil poursuit sa course dans le ciel bleu, et que la nature exhibe ses plus beaux atouts, comme pour attirer l'attention, comme pour implorer un peu de répit... certains n'ont d'yeux que pour leur écran de smartphone, se déplacent sans effort aux watts électriques, ou mieux, restent assis, enfermés dans leur voiture, moteur allumé.
4 jours sans internet, puis j'arrive enfin à comprendre comment on fait pour activer le "partage internet" avec mon smartphone... à utiliser avec modération car internet en 4G c'est bien plus polluant que par le réseau câblé.
Total de la journée - 131,96 km en 5:18:36, soit 24,85 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 07 sept. 2021 7:18

Lundi 06 Septembre 2021

Roulage le matin Ennery - Thionville aller-retour
37 km en Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Black Magic X-Firm quasi neuves.
Grand ciel bleu, soleil, 15°C tôt le matin montant vite à 19°C (beaucoup plus au soleil), léger vent de Nord-Est 5 à 10 kmh.
Départ - 09h08 - 37,52 km en 1:35:15, soit 23,6 kmh (vitesse max : 32,2 kmh)
Fatigue, allure très cool...

Grand ride l'après-midi : Ennery - Wormeldange (Luxembourg) aller-retour
Départ - 12h09 - 140,53 km en 6:17:48, soit 22,3 kmh (vitesse max : 37,9 kmh)

Tracé Garmin
https://connect.garmin.com/modern/activity/7439307641

Album Photos
https://photos.app.goo.gl/dbY8Rb4BDGunE2UY7

Temps total avec les pauses : 6:42:28, soit 20,95 kmh
Dernièrement, j'ai beaucoup roulé en basse intensité. En 2020, pendant le confinement, je faisais 7 sorties de 30 km à fond par semaine. Cette année, j'ai plus envie de bouffer du kilomètre, mais en fractionnant par 40 ou 50 km. Puis l'envie de refaire du long est devenue assez forte.
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas roulé sur ce parcours complètement grattonneux, qui fait peur aux malléoles sensibles, mais en y allant posément, ça devrait passer.
Il y a tellement de choses à raconter ! Autant suivre étape par étape.
J'embarque 2 gourdes de 600 ml d'eau, des figues sèches, du pain + miel et du pain + roquefort, pour l'hydratation.
Il fait plus de 27°C à l'ombre et les pertes de sel sont importantes, il faut donc compenser. Par ailleurs je roule torse nu, et mon petit sac à dos va vite devenir blanc de sel.
Il y a un petit vent contraire à l'aller : 5 à 10 kmh de Nord-Est.
Comme ça fait longtemps que je n'ai pas fait de longue distance d'une traite, je roule à une allure très lente, car je ne veux pas me faire mal aux malléoles.
Première étape : Ennery - Thionville. À Thionville, je m'engage sur le quai en dalles de béton, mais à un endroit il est barré car les travaux de la passerelle sont en cours.
Je dois quitter le bord de l'eau et traverser un parc, déboucher sur la rue, passer le pont des Alliés, et descendre sur Yutz.
Fontaine d'eau potable au parc de Yutz : je dois déjà remplir une gourde, au km 25.
Traversée du parc de la base nautique de Basse-Ham.
Après l'écluse de Koenigsmacker, les ennuis commencent : la piste est défoncée. Je slalome entre les trous, aucune amplitude, il y a une rainure centrale de crevasses.
Après 5 km de ce calvaire, voici Maling et son pont de la D62 : une descente bien lisse et bien speed jusqu'à l'embranchement de la piste vers Berg-sur-Moselle. La piste là aussi est très grattoneuse quoi que moins défoncée que celle de Maling. Elle est étroite et réserve tout de même quelques belles crevasses. Encore 5 km de gratton... Et voici la jonction de la piste avec la D64, la fin de la piste à cet endroit. Bonne nouvelle : la D64 a été gravillonnée ! Vibrations très dures jusqu'à Contz-les-Bains. Après, c'est la D64F, la route frontalière vers le Luxembourg.
Elle n'a pas changé, toujours aussi grattonneuse avec crevasses. Mais, arrivé en haut de la première côte, énorme surprise ! La route a été refaite à neuf ! C'est un incroyable billard, lisse comme... un billard.

Image

Une partie n'a même pas encore de marquage au sol. Je profite de la glisse tout en faisant gaffe à pas mal de circulation automobile. Le passage de la frontière est étonnant : avant, il signifiait quitter le gratton français pour le billard luxembourgeois. Maintenant, c'est exactement l'inverse : le côté luxembourgeois a mal vieilli, ça commence à grattonner et même à crevasser, mais ça reste gérable de mon côté.
Arrivée à Schengen, Luxembourg, puis la piste vers Remich. Des portions de cette piste ont été refaits à neuf, soit à cause de travaux, soit à cause des racines. Après la promenade touristique, où les passants profitent à la fois du vrombissement des moteurs des Ferrari et des Harley Davidson sur la route, et des Jet-Ski sur la Moselle, retour au calme le long de la piste de Stadtbredimus.
La route du vin Luxembourgeoise... ça roule tout seul en bas des falaises calcaire. J'arrive enfin à Wormeldange, où je dois faire une halte ravitaillement à la station essence Texaco : 1,5 litre d'eau, un petit pain, du roquefort et 2 barres chocolatées. Quand on connait les formules de politesse en luxembourgeois, peu importe qu'on soit torse nu, en sueur et en roller dans un shop d'alimentation : ça passe. On a le sourire de la caissière en prime, même.
Après avoir versé l'eau dans mes gourdes, préparé le sandwich au roquefort et rangé tout ça dans mes sacs, je me remets en route : direction le haut du pont frontalier Luxembourg - Allemagne, où je fais quelques photos, puis je redescends vers le Sud.
Cette fois j'ai le petit vent de dos et ça avance bien.
Je refais donc toutes les étapes de l'aller, en ordre inverse. La D64F reste un grand moment de plaisir, même si le dernier kilomètre avant Contz-les-Bains est terriblement défoncé. Les gravillons de la D64, les crevasses de Berg-sur-Moselle, de Maling, Koenigsmacker, tout ceci me contraint à une allure très lente.
Quand j'arrive à Yutz, je n'ai plus une goutte d'eau : je me remplis une gourde, une seule, ça suffira jusqu'à Ennery. Traversée de Thionville à l'heure de pointe, je me faufile entre les voitures.
Et c'est de nouveau la piste bien connue jusqu'à la maison.
Les étirements sont longs, complets, afin de mettre de l'ordre dans la machine.
Si j'avais su que j'allais faire cette endurance aujourd'hui, je n'aurais pas fait la sortie matinale de 37 km...
Car le total de la journée, c'est :
178,05 km en 7:53:03, soit 22,58 kmh

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 12 sept. 2021 9:37

La semaine dernière, un drone était en train de me survoler alors que je patinais tranquillement... :mrgreen:
On dirait bien qu'il me filmait ! 8)

https://www.youtube.com/watch?v=MErwRt_Cmco

Avatar du membre
gui_gui
Equipe ReL
Equipe ReL
Messages : 4722
Enregistré le : 28 nov. 2004 13:48
Localisation : METZ (Extrême Orient)
Contact :

Re: La Moselle en Roller

Message par gui_gui » 12 sept. 2021 18:49

12 Septembre 2021 (Dimanche)
Sortie roller 113 km en 3 étapes
En Bont Jet platines PS XXX 13" 3x125 MPC Black Magic X-Firm un peu usées.
Ce dimanche, une grisaille stagne toute la matinée avec une température ne dépassant pas les 15°C. Je me planifie une sortie pour l'après-midi.
Vers 11 heures, le ciel se dégage, ça monte à 22°C, le soleil brille malgré de nombreux nuages, et ça souffle tranquillement à 5 - 10 kmh de NW.
Je décide de monter jusqu'à Koenigsmacker, via Thionville.
J'embarque un petit sac à dos contenant 1 gourde d'eau de 600 ml, pain complet au miel, raisins secs, et une autre gourde à la main.
Départ - 11h39 - 32,92 km en 1:20:31, soit 24,5 kmh (vitesse max : 38,8 kmh)
Dès le départ, je suis confronté à une grande randonnée pédestre, éparpillée et désorganisée... je dois faire du slalom humain.
La piste est marquée de signes tracés au sol à la chaux ou à la craie.
Pour la traversée de Thionville, je prends carrément par la D953, le pont qui passe sous l'autre pont de l'A31... et je continue vers Yutz.
À Yutz, au niveau du skate park, je vois une combinaison bleue du club d'Hettange-Grande. Je m'arrête, je salue, et je me retrouve à faire connaissance avec une jeune patineuse (niveau débutant).
Elle me parle d'une fête qui se tient en ce moment même à Basse-Ham :
https://www.lorraineaucoeur.com/evt-33291/bulky-games-a-thionville-nautic-ham/moselle-basse-ham/fete-animation
"Bulky Games à Thionville Nautic'Ham 57970 Basse-Ham du 12-09-2021 à 08:30 au 12-09-2021 à 15:30
La course folle d'obstacles des Bulky Games s'installe cette année sur la base nautique de Basse-Ham tout proche de Thionville. 12 obstacles gonflables sur 5 kilomètres pour mettre à l'épreuve les participants et passer un bon moment entre amis ou en famille. "
Image

Je dois donc encore faire du slalom humain, du slalom de foule, même (pas facile de se frayer un passage).
Enfin j'arrive à mon stop, le quai rive gauche de l'écluse de Koenigsmacker, où je souffle 10 minutes.

Et je repars dans l'autre sens, re-traversée de la foule à Basse-Ham. Remplissage d'une gourde à la fontaine du parc de Yutz. Re-traversée de Thionville par le même chemin, et j'ai de la chance : le trafic est très faible.
Départ - 13h15 - 40,08 km en 1:42:54, soit 23,4 kmh (vitesse max : 39,2 kmh)
Le vent a forci est s'est mis WSW à 15 kmh. Je rattrape un trio de cyclistes, ça leur plait pas, ils accélèrent et me redépassent, je me colle dans leur aspi sur 1 km, puis je les dépasse à nouveau.
Arrivé à La Maxe, je me fais une longue pause de 45 min. au fond de la petite zone d'activités. Assis sur des palettes, démontage et interversion des roues, étirements, hydratation...

Et c'est reparti pour le troisième et dernier run : cap sur Metz, via la piste du club équestre. Un papy à vélo qui avance bien me rattrape, je me colle dans son aspi, et encore une fois, c'est moi qui le largue au bout d'un km.
Demi-tour au pont Éblé, là je prends par la route, la "rue du trou aux serpents", qui longe la station d'épuration et Ikea. (c'est ce que j'aurais dû faire à l'aller aussi : les dimanches, c'est très calme, et le passage à niveau est désormais vraiment "à niveau".)
Départ - 15h49 - 40,17 km en 1:37:35, soit 24,7 kmh (vitesse max : 32,7 kmh)
Je reprends la piste, Argancy, Hauconcourt... où des jeunes s'amusent en scooter, motocross, quad... c'est dingue, ils ont besoin de pétrole pour s'amuser... Richemont, et je fais demi-tour entre le pont de l'A31 et de la D60.
Cette fois, je rentre pour de bon, et c'était une journée bien remplie !
Total de la journée - 113,17 km en 4:41:00, soit 24,16 kmh

Répondre