-
Le 19 September 2013 à 08:08 | mise à jour le 23 September 2013 à 09:31

La double poussée : la technique de patinage ultime ?

La double poussée : la technique de patinage ultime ?

Double poussée, push-push, double foulée, ces termes sonnent souvent comme un grand mystère aux oreilles des patineurs de vitesse. La double poussée doit faire couler suffisamment d'encre sur les forums pour remplir des piscines entières. Elle est entourée de légendes, d'une obscurité que nous allons tenter d'éclaircir...

Article par 

La double poussée : une technique mythifiée

Tous les débutants en patinage de vitesse sont émerveillés par cette technique de patinage, elle sonne un peu comme le Graal de la technique course.

Si elle montre une bonne efficacité quand elle est maîtrisée, il faut quand même savoir plusieurs choses à son propos...

  • La double poussée ne s'utilise pas en permanence, elle correspond à des situations particulières de course
  • Cette technique n'est efficace que si on est bien relâché en l'utilisant, sinon elle devient énergivore
  • Il faut une vitesse relativement élevée pour la déclencher
  • Certains maîtrisent cette technique sans le savoir (un peu comme Monsieur Jourdain faisant de la prose

Qu'est-ce que la double poussée ?

La double poussée, comme son nom l'indique comprend en fait deux phases de poussée dans la même foulée :

  • Le pied s'éloignant du corps pousse sur sa carre interne
  • Le pied se rapprochant de l'axe du corps pousse sur sa carre externe

Cette poussée simultanée ne dure qu'une fraction de seconde. Elle met en oeuvre une forme de propulsion continue qui permet de maintenir constamment sa vitesse.

Un exemple ?

Le croisé en virage, par exemple, est une forme de double poussée. Il existe un court moment où le patineur pousse simultanément sur la carre interne de son patin droit et sur la carre externe de son patin gauche (comme sur la vidéo ci-contre où l'on retrouve Joey Mantia).

Quand utiliser la double poussée ?

Elle est surtout utilisée de façon ponctuelle, lors des sprints longs en puissance. On l'emploie aussi en relance, et en accélération.
Peu de patineurs parviennent à la faire suffisamment facilement pour ne pas dépenser trop d'énergie.

Est-ce une technique difficile à acquérir ?

On va vous faire ici une réponse de normand : oui et non. Quelques personnes maîtrisent cette technique sans la savoir. Il arrive de l'adopter instinctivement à force de patinage et de volonté de recherche de vitesse.

La littérature sur le thème abonde, ce n'est pas une technique simple à appréhender, même avec des patineurs de haut niveau. Peu de coureurs parviennent vraiment à utiliser efficacement cette technique si particulière.
De nombreux tutoriaux existent pour comprendre ce geste, on peut le comprendre assez facilement, l'intégrer demandera un peu plus de temps. Reste ensuite à se poser la question de la pertinence de son utilisation. Comme on le disait, c'est une technique gourmande en énergie si on ne la maîtrise pas suffisamment.

Décorticage

  1. La première poussée est une poussée classique : latérale sur la carre interne du patin,
  2. Le patin opposé enchaîne alors sur une phase de roulage,
  3. La seconde poussée débute juste avant la fin de la première : Le pied porteur qui était en phase de roulage effectue une légère poussée sur la carre externe,
  4. Le pied de la première poussée revient alors se positionner dans l'axe du corps
  5. et le cycle recommence.

Conseils

Vers la fin de la première poussée, on constate un temps très court où les deux poussées sont simultanées.
Il faut une vitesse relativement importante pour réaliser la double poussée.
Pour que la double poussée soit vraiment efficace, le patineur doit passer par une phase de déséquilibre prononcé où son centre de gravité bascule à l'extérieur du polygone représenté par ses appuis.

Quelques exercices simples pour s'initier la double poussée

Comprendre l'utilisation des carres internes et externes

Pour comprendre la double poussée, il faut déjà appréhender la notion de carre interne et de carre externe. Une fois que l'on a compris ce que sont les carres, on va jouer avec !

Apprendre à slalomer

Pour apprendre à utiliser ses carres, rien de tel que le slalom !

  1. Posez quelques plots sur une ligne
  2. Dans un premier temps, élancez-vous en slalomant en godille (pieds joints), cela vous permet d'appréhender les carres
  3. Dans un seconde temps, si vous êtes plus à l'aise, refaites l'exercice sur un seul pied

Une fois que l'on ressent bien les transferts de poids du corps sur ses deux appuis, on peut attaquer les exercices spécifiques à la double poussée.
Et là, le mieux est de jeter un oeil sur la vidéo ci-contre réalisée par Eddy Matzger ! Il vous propose toute une série d'exercice pour maîtriser la "DP".

Liens utiles

Double poussée : technique réservée aux experts ou technique tout court ? (ABC Roller)                                         
la double poussée de Yann Guyader sur tapis (RollerTV)
Chad Hedrick en double poussée en Corée

Texte : Alfathor
Vidéos : Droits réservés
Mis en ligne  le 19 September 2013 - Lu 39188 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB