-
Le 19 January 2017 à 07:00 | mise à jour le 08 February 2017 à 14:24

Astuce slalom : rockering et montage banane

Astuce slalom : rockering et montage banane

Le positionnement des roues permet de modifier les propriétés du patin, selon que l'on cherche de la réactivité, de la maniabilité, de la vitesse. Le changement de position des roues est nommé "rockering"...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Description

 

Il existe de plusieurs types montages de platines dans le commerce.

  • Le montage plat ou "flat" est le plus courant (toutes les roues au même niveau)
  • Le montage hilo ou high/low (les deux roues avant plus petites)
  • Le montage banane (les deux roues extrêmes plus petites que les deux roues centrales).
  • Le montage avec antirockers (deux toutes petites roues centrales)

Quand les platines que vous achetez ne présentent pas ces option de série, il est possible de jouer avec la taille des roues pour obtenir le même effet et les mêmes propriétés. On appelle cela le "rockering".

Le montage roller plat ou "flat"

Il s'agit d'un montage neutre : toutes les roues sont de la même taille et à la même hauteur. C'est le montage le plus courant sur le marché. Il est surtout employé pour les patins de randonnée et de vitesse. Il permet un appui stable et assuré. Certains modèles fitness de série (souvent chez K2) proposent une modification de hauteur des roues mais ils sont de plus en plus rares.

Le montage roller "Hi-lo" ou "high / low"

Littéralement, cela veut dire "haut/bas".

  • On monte "haut" à l'arrière (des grandes roues)
  • et "bas" à l'avant (des petites roues).

C'est un montage assez fréquent sur les patins de roller hockey, avec des grandes roues au talon et des petites sur l'avant du pied pour favoriser la réactivité et les relances. Le hilo tend toutefois à disparaitre dans le monde du hockey.

Ce montage peut se trouver sur certains modèles de série ; notamment chez Mission et K2. 

Certains s'amusent même à pousser le concept encore plus loin en mettant des roues de plus en plus petites à la façon des frères Dalton dans "Lucky Luke" (vive la référence) !
Cela donne en pratique : 80 mm / 78 mm / 76 mm / 72 mm

Le montage roller en "banane"

Les roues des extrémités des rollers sont de dimensions inférieures aux roues centrales ou sont positionnées plus haut. Ainsi, le patineur se retrouve en bascule avant/arrière avec seulement deux roues qui touchent le sol en permanence. Cela accroit considérablement la maniabilité. Ce montage est idéal en slalom freestyle mais ne sera pas adapté au speed slalom où le hilo est plus pertinent.

Attention : on perd un peu en stabilité, mais des figures comme le "crazy legs" passent beaucoup plus facilement.

 

Liens utiles

Les procédés de fabrication des platines de roller
La fabrication des platines de roller en composite
Anatomie d'une platine ou d'un châssis de roller
L'entretien du châssis ou platine de roller
Bien régler ses platines et châssis de roller
Bien choisir ses platines de vitesse (Par Yann Guyader, champion du Monde)
Roller : quelle platine pour quel usage ?
Bien choisir ses platines de roller agressif
Platines de vitesse : 2 ou 3 points ? Avantages et inconvénients...
Platines : Montages flat, banane et rockering
Platines : magnésium ou aluminium ?
un article sur le rockering trouvé sur "london-skaters" (anglophone)

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Mis en ligne  le 19 January 2017 - Lu 26949 fois

Texte et photos : :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB