-
Le 06 February 2019 à 21:12 | mise à jour le 07 February 2019 à 09:51

Et si on pratiquait... le roller tout-terrain ?

Et si on pratiquait... le roller tout-terrain ?

Avec l'arrivée de modèles de roller tout-terrain performants sur le marché, des perspectives s'ouvrent pour les patineurs en mal de sensations. Et pourquoi ne pas se lancer dans ces espaces encore inexploités ?

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Le roller tout terrain : une pratique fun et confidentielle

Une vidéo promotionnelle réalisée par Rollerblade en 1997

L'émission E=M6 de juin 1999 mettait en scène des riders arpentant les grands espaces du Colorado à toute allure. Une image qui restera dans la tête de nombreux aventuriers à roulettes ! De grands espaces vierges enfin accessibles en roller : quelle belle promesse ! Immédiatement après ces reportages, les ventes de roller tout-terrain Coyote avaient décollé dans certains shops comme Hawaii Surf. Malheureusement, la pratique s'est assez vite essoufflée. Si l'idée était tentante, le matériel était relativement cher, pas forcément très maniable, plutôt lourd et il demandait un bon niveau technique pour en tirer le plein potentiel.

Le tout-terrain en roller : un concept remis au goût du jour

Le R.T.T. ou Roller Tout-Terrain et le Roller-Tout-Chemin tel qu'on les connaît aujourd'hui reposent sur un concept qui a été remis au goût du jour en 1997 par la firme Rollerblade. Le RTT, c'est un peu le VTT du roller comparé au vélo de route. Exit les pistes cyclables et les trottoirs, place aux chemins de terres... pourvu qu'ils soient un peu fermes.
Rapidement le produit est devenu un concept marketing et devint l'emblème de la marque pendant quelques années. Aujourd'hui encore, le "Coyote" reste le patin de référence du tout-terrain alors qu'il est quasiment introuvable.

Spécificités techniques du matériel de roller tout-terrain

Le principe est relativement simple et reprend les grands traits des patins cycles de la fin du XIXème et du début du XXème siècle : un roller équipé de roues pneumatiques surdimensionnées : le grand diamètre favorise le passage des aspérités du sol alors que le pneu offre davantage de confort et d'adhérence. Les roues sont bien évidemment montées sur une platine en aluminium renforcée de grande taille. L'ensemble du train roulant est fixé à une chaussure rigide articulée suffisamment haute pour offrir un maintien important nécessaire pour compenser le gain de hauteur.

Les terrains praticables

Roces Big Cat SASIl ne faut pas se leurrer, on peut difficilement rouler dans la boue. Pour prendre du plaisir en tout-terrain, il vaut mieux un chemin de terre un peu roulant et ferme.

On privilégiera d'ailleurs les descentes au plat ou aux montées : les premières génération de rollers tout-terrain modernes sont lourdes et donc pas toujours faciles à emmener. Une solution pour s'affranchir des reliefs reste la combinaison du roller tout-terrain avec un moyen de traction terrestre ou aérien : voile de traction, cheval (roller-joering), chien de traineau.

Où trouver des patins tout-terrain ?

Ce type de roller, façon "Coyote" avec roues sous la chaussure, a presque disparu entre 1999 et 2009, pendant près de 10 ans. Les marques pionnières ont été :

  • Rollerblade avec les " Coyote "
  • Spin avec les " Outback " et les "Cross"
  • Roces avec les " Big Cat S.A.S. "

On trouvait tout juste quelques paires d'occasions de ci de là, notamment sur les sites d'enchères en ligne, ou des surstocks de magasins. Les marques ne s'investissaient plus sur cette niche.

Quelques années, plus tard, c'est par le biais du Nordic-Skating que des marques comme Powerslide ou Trailskate relancent le concept. Il rencontre un succès plus marqué en Allemagne qu'en France.

Le retour en grâce du tout-terrain

Des produits plus proches du rollerski ont émergé avec les Trailskates et le Nordic-Blading de Powerslide. Reste à savoir si l'on parle encore de la même pratique ! Les pratiquants sont généralement des skieurs de fond qui utilisent des bâtons pour améliorer leur poussée.

Enfin, Powerslide a relancé la tendance avec ses Vi SUV, un modèle assez proche du Coyote dans sa conception mais plus maniable et plus léger. S'ensuivirent des gammes complètes de modèles qui continuent de susciter l'intérêt des riders comme le XC Path Powerslide et bien d'autres...

Vidéos de roller tout-terrain

A vous les nouveaux lieux de pratique !

Soft ou hard ?

On peut distinguer différentes modalités de pratiques en roller tout-terrain :

  • l'endurance façon "ski de fond" ou "nordic-skating" qui devrait plutôt intéresser les mordus de vitesse en quête de nouveaux lieux d'entraînement. L'idée est de trouver des parcours plutôt longs (une dizaine de kilomètres est déjà un bon début) pour se faire les cuisses encore plus rapidement qu'avec un entraînement classique. Un chemin de halage fait parfaitement l'affaire.
    Le roulage des patins tout-terrain étant inférieur, il faut produire un effort supplémentaire pour glisser. D'autre part, on peut éventuellement utiliser des bâtons qui renforceront le haut du corps.

  • le freestyle dans les bosses d'une piste de BMX race ou sur un terrain de dirt. Cette pratique pourrait se rapprocher du skate-cross ou du freeride. On peut enchaîner les bosses en faisant des sauts, en réalisant des figures, en faisant une course contre des amis...

Quels avantages ?

La pratique du roller tout-terrain peut vous redonner un peu de souffle si vous ressentez de la lassitude à tout le temps faire la même chose. Le RTT, comme les autres disciplines apportera sa dose de nouveauté et de piment !

Le roller tout-terrain va vous confronter à de nouveaux défis techniques et physiques. En cela, il va développer vos capacités et vos habiletés motrices. Il pourrait même vous servir dans d'autres pratiques ! En freinage "hors-piste" par exemple, en saut, en dérapage...

Où pratiquer le roller tout-terrain ?

Les voies vertes et les chemins chemin de halage

Nordic SkatingEn 2010, la France comptait déjà près de 7000 km de voies vertes et plus de 3500 était praticable en roller "classique"... ce qui veut dire qu'il en reste encore autant dans un revêtement potentiellement utilisable en roller tout-terrain ! Combien de fois avez-vous pesté parce qu'un magnifique chemin de halage virait tout d'un coup au chemin de terre ? Hé bien prenez votre courage à deux mains et tentez l'aventure !

Les sous-bois

Les chemins forestiers se prêtent bien au roller tout-terrain pour peu qu'ils soient suffisamment fermes. Une terre bien tassée offre un revêtement idéal. Il peut arriver que les chemins soient gravillonnés ou stabilisés. Ne tentez pas d'aller trop profond dans la forêt, la garde au sol des rollers et la largeur des pneus réduit considérablement les possibilités.

Les pistes de BMX race

Si vous avez envie d'un peu d'action, vous pouvez également vous lancer dans une pistes de BMX race ! Il en existe plus de 200 en France. Une piste de race offre jusqu'à 5 virages et 400 m de long. 
Attention, il peut arriver que leur accès soit réglementé. Renseignez-vous avant de vous lancer. 

Vidéos

Liens utiles

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Vidéos : droits réservés
Mis en ligne  le 06 February 2019 - Lu 17747 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB