-
Le 05 September 2016 à 21:04 | mise à jour le 06 September 2016 à 11:09

Ces marques de patins à roulettes qui ont fait notre histoire...

Ces marques de patins à roulettes qui ont fait notre histoire...

Nous connaissons tous les grandes marques historiques de roller en ligne telles que Rollerblade ou Roces... mais qui parmi vous a entendu parler de Speed, Midonn, Jack, Olympic ou Gloria, Chicago, Hustler ? Voyage à travers l'histoire de l'industrie du roller ...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Tour d'horizon de quelques marques de roller oubliées

Modèle Jack Challengeur à 3 roues
On trouve de nombreux patins à roulettes anciens sur Internet. Cet article a pour but de vous faire découvrir les marques de roller d'autrefois. Il sera complété au fil des apports des lecteurs ! On compte sur votre passion !

L'entreprise Duchemin et les patins Midonn en 1908

Son but : reconstituer un puzzle dont il manque beaucoup de pièces. Le but n'est pas de retracer une histoire linéaire des inventeurs, juste de découvrir les marques qui ont produit des patins de façon industrielle.
Ainsi, si vous avez des informations sur l'une ou l'autre de ces marques de patins à roulettes ou si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à nous faire parvenir les informations dont vous disposez !

Henley skates : 1880 - 1930

Micajah C. Henley (1856-1927) est un inventeur et industriel américain qui était basé à Richmond (Indiana, USA). On l'aurait connu sous le pseudo de "roi du patin à roulettes". Ses ateliers pouvaient produire jusqu'à 2000 paires de patins par jour. Henley a déposé de nombreux brevets dont deux majeurs concernant le roller en 1880 et 1881.
Sa vie semble respecter l'image que l'on se fait du rêve américain : de son garage, Henley a fait grossir son affaire jusqu'à devenir une grande usine moderne. Il aurait fait partie des leaders du marché du patin à roulettes dans les années 1890. 
Les patins de Henley ont été les premiers à bénéficier d'une tension ajustable à l'aide d'une vis, l'ancêtre du mécanisme "kingbolt" des rollers contemporains.

Allez absolument voir les photos du patin Henley en parfait état sur le site du CS Brétigny.

Richardson Ball Bearing and Skate Company : 1898 - ?

Les patins Richardson sont nés à Chicago. En 1884, Levant M. Richardson dépose un brevet d'utilisation de billes en acier pour réduire les frottements. Il devance ainsi Plimpton qui a déjà fait fortune en vendant des patins à roulettes.

Grâce aux roulements utilisés par Richardson, les patins gagnent énormément en glisse et en vitesse.
Ce sont des patins élaborés et bien finis. Richardson utilise des inserts en caoutchouc sur les trucks pour rendre le patinage plus confortable. "Beauty of design - Strengh and Durability - We do not sacrifice quality for cheapness" telle était la devise de la maison.  

Les modèles Richardson font partie des plus utilisés dans les skating-rinks américains. On en trouve au Convention Hall de Kansas City, au Coliseum de Chicago, au Mechanics' Pavilion de San Francisco...

Chicago Roller Skates Company 1905 à nos jours

Chicago Skates semble être l'une des marques de patins à roulettes les plus anciennes encore en activité. Elle a été fondée en 1905 par Elisha Clark Ware puis dirigée par ses trois fils Ralph, Walter et Robert.

Chicago Roller Skates Company est devenue rapidement l'une des plus grandes marques du 20ème siècle. Elle produisait aussi bien des rollers pour la pratique en intérieur qu'en extérieur. Elle proposait même un patin convertible de la glace à la roulettes.
De nombreuses innovations ont vu le jour sous leur impulsion comme le roller détachable "Saint-Pierre", le "Flex-i-Flote" skate, et le système de roues "Velvet Tread". Avec sa production en masse et ses faibles tarifs, la marque Chicago a largement contribué à l'essor du roller à travers le monde. On lui devrait notamment un brevet de roller en ligne en 1960.
Les rollers Chicago les plus connus sont certainement le "400" et le "805". 

Basé pour partie sur des propos traduits de l'anglais de Noel Andrak

Components Limited :  1900 - ?

"Components" est une marque britannique que l'on trouvait déjà au début du 20ème siècle. Son usine était basée à Birmingham (Grande-Bretagne).
Un modèle de 1910 est visible sur le site du CS Brétigny mais la marque existait déjà avant cette date. Chose originale : Components a fabriqué des patins avec des roues en cuir de buffle ! Nombre de leurs modèles de patins à roulettes possédaient des roues en métal. Des trous ont été réalisés dans les moyeux pour gagner un peu en masse. C'est aussi en partie grâce à cela que l'on peut reconnaître des modèles Components dans les brocantes.

Brampton : 1908 - ?

La société Brampton existait déjà en 1908, Une usine à Birmingham (Grande-Bretagne) et une autre à Calais (France). Brampton a mis sur le marché des patins de course en aluminium, une révolution pour l'époque. Même s'ils nous sembleraient lourd aujourd'hui, ils étaient légers pour l'époque. Ils étaient proposés sans courroies, on les vissait sur des chaussures de patinage. "Le King o' the Rink" est leur modèle plus plus connu. Brampton a aussi produit des patins sous d'autres marques : Universal, Columbia, Champions, Superb.

Patin Polar de 1930 (avec l'aimable autorisation du Musée de Basle)

Midonn : 1908 - 1970 ?

Midonn est une marque française dont nous avons retrouvé des traces au début du 20ème siècle. Pour preuve : une photo de 1908 mettant en scène un stand de l'entreprise M&G Duchemin (14 rue Julien Lacroix, Paris 20ème) proposant ces patins à roulettes.
Midonn semble avoir vendu beaucoup de rollers dans les années 1960/1970. On en trouve encore en quantité sur les sites de petites annonces. Midonn aurait également produit des planches à roulettes.

Polar Skate Company : 1909 - 1960

Des patins Midonn

Créée vers 1909 et arrêtée en 1960, ce fut une très grande marque Allemande. On lui doit les quads orientables Mercedes. Ils ont commencé à faire des trucks à double actions : 2 cylindres en caoutchouc l'un au dessus de l'autre. Ils faisaient partie des meilleurs patins en Europe.
Polar a également fabriqué des patins traditionnés vissés sur une chaussure avec des trucks dont l'axe est très oblique.

Rollet : 1926 - 1994 ?

Une maison française fondée en 1926. Charles rollet en est le fondateur. Son fils Gilbert Rollet lui a succédé. Rollet aurait été distributeur de la marque  Midonn avant de créer sa propre marque de patins.

Rollet a conçu des quads orientables. Leur originalité : des roues non pas cylindriques mais en tronc de cone de révolution. Il s'agit d'une sorte de tour qui irait en se rétrécissant vers le haut. Ainsi, en prenant les virages, la roue se retrouvait à plat !
Rollet a aussi fabriqué des patins plus rudimentaires dans les années 30 avec des platines en bois et un axe fixe. Des modèles très bas de gamme pour l'époque.

Vitesse ski : 1930 - 1993 ?

Une marque des années 30 dont l'usine se situait à Clichy. Elle existait encore en 1993. C'était une marque très populaire dans les années 50 en France. Avis aux collectionneurs, on en trouve assez facilement sur les sites de petites annonces.

Speedy : 1930 - 1987 ?

Une marque lyonnaise  qui était propriété des Etablissements Masson. On trouve des modèles de 1938. Ils produisaient notamment des des patins enfants à 3 roues.

Speedy a aussi fabriqué des quads à axes fixes et des patins de vitesse. Speedy a inventé un système en vogue avec les patins à roues fixées par cliquets (spéciale dédicace à Wawa). Ce système est encore en usage aujourd'hui !

Dans les années 80, ils ont inventé un patin à 2 roues en ligne caoutchoutées : le "Brake Skate" sorti en 1987 avec un cable pour freiner. ça ne prenait pas les virages parce que le patin n'étyait pas maniable !

Sure Grip Skate Company > Sure Grip international : 1936 à nos jours

Harry and Jim - Sure Grip Wkate Wheel Co.La société Sure Grip a vu le jour en 1936 sous l'impulsion de John L. Wintz. Sure Grip était inialement connue pour ses roues à bande de roulage en caoutchouc créées en 1937 pour les patins traditionnels. Ces roues était fabriquées à partir de fibres appelées phénoliques, un matériau couramment utilisé dans l'industrie mécanique pour ses propriétés de résistance à l'abrasion. Une révolution par rapport aux roues en bois qui manquaient d'accroche ! C'est de là que vient le nom de la société (qui veut dire "anti-dérapant" en anglais)...

A partir de 1945, Sure Grip a fabriqué ses propres modèles de patins à roulettes. En 1947, Sure Grip lance le patin "Double Action" qui améliore considérablement la prise en main. Il s'agit ni plus ni moins que du double système de coussins sur les trucks pour augmenter la maniabilité et le confort en virage. 1947 marque aussi l'arrivée des premiers chassis en aluminium.

A la fin des années 1970, l'industrie du roller décolle avec l'avènement des loisirs. La même année, Sure Grip introduit, pour la première fois dans l'histoire du patinage, un patin de plein air monté sur une chaussure de sport : le « Jogger ». Ce modèle a eu un succès retentissant de New-York à la Californie. Par la suite, les ingénieurs de Sure Grip ont dessiné des patins avec des fixations de ski, adaptables sur n'importe quelle chaussure de ski et appelés "Roller Ski".

Avec l'avènement du roller-hockey en 1992, Sure Grip s'est lancé dans la fabrication de platines. En 1994, la marque sort la platine H-400. C'est la première platine extrudée à double vide réalisée dans un aluminium 7000 extrudé et aussi l'une des premières à être conçue par ordinateur (CAO). Par la suite, Sure Grip a continuer d'améliorer ses techniques de fabrication en introduisant notamment la fibre de carbone sur des modèles comme la platine de hockey H-605-CFTM.

Un patin Fulgur de 1937

Dans les années 2000, le retour en force du roller-derby a redonné du souffle à la marque qui s'est lancée dans le production de chaussure de vitesse comme la série XL. Une gamme complète a été consacrée au roller-derby : "The Rebel". 

Fulgur : 1937 - ?

Les premiers patins de ce genre (phot ci-contre) fabriqués en France l'ont été sous la marque Fulgur en 1937. Ces patins, bon marché, robustes, s'accommodant mieux des sols inégaux que les quads, silencieux, avaient le défaut de ne pas prendre les virages, et imposaient au patineur une propulsion plus proche du mouvement des skieurs de fond (en utilisant la butée avant) que de celui des patineurs.

Ils ont eu un tel succès que tous les fabricants français (Speedy, Rollet, Midonn…) les ont imités l'année suivante. Interrompue par la guerre, leur fabrication a repris jusque dans les années 1950. Il est donc difficile de les dater précisément quand on les trouve.

Mistral : 1950 - ?

Une marque française qui a produit des rollers pour enfants dans les années 50. La plupart des moèdles possédaient des axes fixes, des roues caoutchoutées. Ce sont des patins plutôt élémentaires.

Riedell : 1947 à nos jours

Des patins Jack métalliques

La société Riedell est à la fois connue et méconnue. En ce moment, la vague du roller-derby l'a remise sous le feu des projecteurs. Pourtant, elle a été fondée en 1947 par Paul Riedell, patineur à roulettes et sur glace, ainsi que par sa femme Sophie dans les années 1950 à Red Wing (Minnesota, USA). Riedell a développé des produits qui s'adressent au plus grand nombre mais aussi des modèles sur mesure pour des champions tels que Kurt Browning et Johnny Weir.Pendant de nombreuses années, Riedell a fourni le marché des patineurs loisirs.

Aujourd'hui, la société est gérée par les petits enfants du fondateur : Bob, Dan, Scott, ainsi que par Paul Riegelman. On connaît surtout la marque au travers de ses produits dédiés au roller-derby comme le fameux R3. Riedell est pourtant présent sur les gammes freestyle, artistique, course, dance, loisirs et bien évidemment en roller derby.

La firme bleu et rouge travaille aussi en collaboration avec des marques de lames de patinage sur glace comme Eclipse Blades. Elle équipe un grand nombre de skating rinks aux Etats-Unis avec ses patins de location.

Hustler Skates : 1950

La firme Hustler Corporation a vu le jour à Sterling, dans l'Illinois (USA). Elle a produit des rollers à courroies réglables avec des roues en métal dans les années 1950. L'un des modèles les plus courants est le "King" avec ses roues pleines au noyau rouge.

Hermann : 1953-1962

L'atelier de Henri HermannDu nom de son inventeur Henri Hermann. A cette époque pour la compétition Midonn et Speedy étaient en France les principaux fournisseurs des compétiteurs en course, rink hockey et patinage artistique. Il s'agissait de matériel lourd avec un système de roulements qui se composait de deux cuvettes garnies d’une dizaine de billes maintenues par deux cônes en vis-à-vis.

Henri Hermann  remplaça ce système de roulement par celui que nous connaissons maintenant : un roulement à billes S.K.F de chaque coté de la roue. Les platines, les supports de ponts et les ponts (on emploie ici le terme français à la place de » truck ») sont construits en alliage d’aviation.

La légèreté et la glisse ainsi obtenues font bientôt le succès de ces nouveaux patins français, quelle que soit la discipline l’élite du patinage de l’époque s’équipa en patins « Hermann ».

Pour la petite histoire Henri Hermann construisit ses premiers patins pour sa fille Marie-Louise qui fut championne de France d’artistique en 1952, 1953 et 1954 ainsi que finaliste au championnat du monde à Dortmund en 1954.L’emplacement du premier atelier se situait 13 rue de Lancry (Paris 10ème). Par la suite, il fut déplacé rue Popincourt (Paris 11ème).

Michel Peyron (1956)

Gloria : 1960 - ?

Gloria est une autre marque allemande des années 1960. Elle proposait notamment des quads pour enfants : Blitz, RollStar, RollFix-Knirp. Elle a également sorti un patin de piste avec des roues en bois très perfectionné : le Gloria-Super.

Jack : 1938 - 1970 ?

Jack est une marque française. Elle a mis sur le marché des rollers à 4 roues mais aussi à 3 roues ! Jack a produit essentiellement des patins à roulettes pour les enfants. En 1954, il ont fabriqué un patin convertible glace/roulettes.
Ce sont essentiellement des patins à courroies.

  • Série T. Patins à 2, 3 ou 4 roues en acier.
  • Série U : série transformable avec roues à caoutchouc.
  • Série V : transformable en patin à glace.
  • Série W...

Envie de débuter une collection ?

La plupart des modèles que l'on trouve sur les sites de petites annonces date des années 60/70. Il existe quelques modèles antérieurs, mais il faut bien chercher pour les trouver. Souvent, il manque des courroies, des vis, l'emballage, ou ils sont très rouillés. Prenez bien donc votre temps pour comparer les modèles. Ne vous jetez pas sur les premiers venus, le Web regorge de patins plus ou moins anciens que l'on peut acquérir à des tarifs très raisonnables. Souvent les frais de port coûtent plus cher que votre coup de coeur...

Les gammes Jack en 1954

Liens utiles

Première partie de la collection de Guillaume Sautereau-Martin du CSB Roller Brétigny

Seconde partie de la collection de Guillaume Sautereau-Martin sur le site du CSB Roller Brétigny

Micajah C. Henley sur wikipedia

Le site Internet de Chicago Skates

Le musée du roller à Lincoln (Nebraska, USA)

Le roller : histoire de 1760 à nos jours

Livre: The evolution of the Roller-Skate: 1820 - Present

Béton Hurlant : une exposition roller au Musée National du Sport

Oldies : dans les entrailles de Hawaii Surf

Texte : Alfathor
Merci à Sam Nieswizski, Claude André
Photos : Alfathor, Sam Nieswizski
Musée de Bâle
Tous droits réservés 
Mis en ligne  le 05 September 2016 - Lu 33397 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB